Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Net recul du bénéfice de BP, raffinage et marée noire pèsent

Marché : Net recul du bénéfice de BP, raffinage et marée noire pèsent

Marché : Baisse du bénéfice de BP au 4e trimestreMarché : Baisse du bénéfice de BP au 4e trimestre

LONDRES (Reuters) - BP a annoncé un net recul de ses résultats trimestriels, notamment en raison de la faiblesse de ses performances dans l'activité de raffinage, une nouvelle preuve que les grandes compagnies pétrolières abordent une période difficile.

Ces résultats, plombés par l'augmentation des coûts de raffinage, ont en revanche bénéficié d'une forte contribution de la part de BP dans la compagnie russe Rosneft.

Le numéro quatre des grandes "majors" occidentales a annoncé un recul de 28% de son bénéfice ajusté au quatrième trimestre, le groupe britannique ajoutant au passage avoir augmenté de 200 millions de dollars la provision liée à la marée noire de 2010.

Ce bénéfice est ressorti à 2,8 milliards de dollars (2,1 milliards d'euros) sur les trois derniers mois de 2013, contre 3,9 milliards de dollars un an auparavant.

D'après un consensus fourni par BP, les analystes financiers avaient anticipé en moyenne 2,7 milliards de dollars.

Le groupe a précisé que la provision censée couvrir les coûts de la marée noire survenue dans le golfe du Mexique en 2010 avait été portée de 42,5 à 42,7 milliards de dollars.

L'explosion en avril 2010 de la plate-forme de forage Deepwater Horizon et la rupture d'un puits de pétrole de BP avaient fait 11 morts et déclenché la plus grave marée noire jamais connue par les Etats-Unis au large de ses côtes.

La nappe de pétrole avait souillé le littoral du Texas à l'Alabama, ce qui avait eu un impact économique, aussi bien pour les éleveurs d'huîtres que pour les propriétaires d'hôtels.

Exxon Mobil, première compagnie pétrolière cotée en Bourse en termes de capitalisation a publié des résultats inférieurs aux attentes la semaine dernière, tandis que Chevron et Shell ont toutes deux lancé des avertissements sur leurs résultats au mois de janvier.

Selon les analystes financiers d'Investec, ces résultats ajustés meilleurs que prévu de BP s'expliquent en partie par des charges fiscale moins lourdes qu'au quatrième trimestre 2012.

Oswald Clint, analyste chez Bernstein, ajoute de son côté qu'au niveau opérationnel, le résultat du groupe est en retrait de 10% par rapport au consensus de marché et note que sa performance serait moins bonne sans l'apport de Rosneft.

Le groupe russe, dans lequel BP a logé son activité en Russie en échange d'une participation de 19,75% dans le capital, a contribué à hauteur de 1,1 milliard de dollars au bénéfice.

Le titre BP recule de 1,6% vers 11h15 GMT, sous-performant la Bourse de Londres (-0,38%) et l'indice sectoriel

(-0,52%).

Sarah Young, Benoît Van Overstraeten et Juliette Rouillon pour le service français

Copyright © 2014 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...