Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Ne profite pas de bonnes données américaines

Marché : Ne profite pas de bonnes données américaines

tradingsat

(CercleFinance.com) - Les marchés européens affichent toujours de lourds replis cet après-midi : une série de statistiques américaines de bonne facture ne suffit pas à éclipser une adjudication ratée de l'Espagne qui ravive brutalement les craintes concernant les dettes de la zone euro.

Lisbonne dévisse de 3,2%, devant Madrid (-2,8%) et Milan (-2,3%), Bruxelles lâche 1,8%, Zurich 1,7%, Amsterdam 1,5%, Paris 1,4%, Francfort et Londres 1%. A New York, le Dow Jones perd encore 1% et le Nasdaq 1,4%.

Ainsi, le Trésor espagnol n'a réussi à placer que pour 2,2 milliards d'euros d'obligations à 10 et 15 ans, en dessous de sa fourchette cible. Sur la ligne à 10 ans, le rendement moyen de l'opération s'est monté à 2,196%, ce qui fait grimper les taux sur les marchés secondaire.

Cette adjudication ratée intervient alors même que la menace déflationniste semble plus que jamais d'actualité dans la zone euro, où Eurostat a confirmé un taux d'inflation annuel à 0,3% en septembre 2014, son niveau le plus bas enregistré depuis octobre 2009.

En revanche, les données américaines du jour se montrent plus satisfaisantes : les inscriptions au chômage ont baissé à 264.000 la semaine dernière, l'indice 'Philly Fed' ne s'est tassé que légèrement à 20,7 et la production industrielle a bondi de 1%, contre +0,4% attendu.

'Dans le même temps, la hausse récente du taux d'utilisation des capacités industrielles suggère aussi que les entreprises pourraient être davantage enclines à investir en capital dans un futur proche', souligne en outre un économiste de Natixis.

Sur le plan des valeurs, Nestlé dévisse de 3,2% à 64,8 francs suisses à Zurich, sanctionné pour l'annonce d'une croissance relativement faible des ventes du groupe agroalimentaire helvétique sur les neuf premiers mois de l'année.

A l'inverse, Roche surnage sur le SMI avec un gain de 0,3% à près de 260 francs, le groupe de santé ayant dépassé les attentes du marché concernant son chiffre d'affaires au 30 septembre, malgré un effet devises fortement négatif.

Carrefour grappille 0,3% à 22,2 euros à Paris, bien que le géant de la distribution ait ralenti la cadence au troisième trimestre, sous l'effet d'un recul de ses ventes en Europe du Sud et d'un ralentissement en France.

Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...