Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Morrisons voit son bénéfice plonger

Marché : Morrisons voit son bénéfice plonger

Marché : Morrisons voit son bénéfice plongerMarché : Morrisons voit son bénéfice plonger

LONDRES (Reuters) - Morrisons, quatrième chaîne de supermarchés en Grande-Bretagne, a prévenu jeudi qu'il lui faudrait beaucoup de temps pour se redresser, l'ampleur du défi étant illustrée par le plongeon de 35% de son bénéfice semestriel, tombé à son plus bas niveau en neuf ans.

Le titre, qui perd 3,18% à 170,40 pence, accuse l'une des plus fortes baisses de l'indice FTSE dans les premiers échanges à la Bourse de Londres.

Engagé dans une guerre des prix avec ses concurrents pour lutter contre la fuite des clients vers les distributeurs à bas coûts comme Lidl et Adli, Morrisons a confié en mars son destin à David Potts, un ancien cadre de Tesco, qui a pour priorité de recentrer le groupe sur son demi-millier de supermarchés et d'en rationaliser l'organisation et la structure de coûts.

Les difficultés de Morrisons sont amplifiées par le fait que les enseignes discount sont particulièrement implantées dans le nord de la Grande-Bretagne, où elle est basée, et qu'elle a tardé à se lancer sur les segments porteurs que sont la vente en ligne et le commerce de proximité.

Elle a annoncé jeudi la fermeture de 11 supermarchés après la vente, dévoilée mercredi, de ses 140 magasins de proximité de l'enseigne "M local" afin de se recentrer sur son coeur de métier.

Les résultats publiés jeudi montrent une légère amélioration en ce qui concerne les ventes dans les magasins ouverts depuis plus d'un an, en recul de 2,4% sur le deuxième trimestre de l'exercice fiscal après une contraction de 2,9% sur les trois mois précédents.

Morrisons a dégagé un bénéfice imposable, hors coûts de restructuration, de 141 millions de livres sterling (193,12 millions d'euros) sur les six mois au 2 août, conforme aux prévisions.

La chaîne a maintenu sa prévision d'un bénéfice imposable au deuxième semestre supérieur à celui du premier.

(James Davey; Bertrand Boucey pour le service français)

Copyright © 2015 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...