Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Metro annonce un projet de scission en deux

Marché : Metro annonce un projet de scission en deux

tradingsat

par Georgina Prodhan et Emma Thomasson

FRANCFORT (Reuters) - Le distributeur allemand Metro a annoncé mercredi un projet de scission en deux qui verrait ses activités dans l'alimentaire regroupées au sein d'une entité cotée séparément tandis que l'électronique grand public resterait dans le périmètre actuel du groupe.

Cette réorganisation ouvrira de nouvelles perspectives de croissance et augmentera la valeur boursière en permettant aux deux sociétés de se concentrer sur leurs activités respectives, explique-t-il dans un communiqué.

L'annonce a été bien reçue à la Bourse de Francfort où le titre bondit de plus de 10% à 27,05 euros vers 09h40 GMT, la plus forte hausse de l'indice allemand des valeurs moyennes mDAX et du Stoxx 600.

"Cette étape est la suite logique de la transformation du groupe Metro", a déclaré le président du directoire, Olaf Koch, lors d'une téléconférence. "Nous avons pris toutes les mesures préparatoires possibles ces dernières semaines et nous sommes convaincus que c'est faisable".

Le projet de scission, qui prévoit que les actionnaires reçoivent un titre de la nouvelle entité et un du groupe existant pour chaque action actuellement détenue, doit encore être approuvé par le directoire et le conseil de surveillance.

Les trois actionnaires de référence de Metro, les familles Haniel, Schmidt-Ruthenbeck et Beisheim, ont d'ores et déjà exprimé leur soutien à l'opération qui devrait être réalisée d'ici la mi-2017.

UN PROJET BIEN ACCUEILLI

Le numéro quatre européen de la distribution, qui sort de plusieurs années de restructuration, a vendu ses grands magasins Kaufhof et cédé ou fermé plusieurs filiales à l'étranger pour se recentrer sur son métier principal de grossiste alimentaire et sur Media-Saturn, son enseigne d'électronique grand public.

Le projet de scission a été favorablement accueilli par Bruno Monteyne, analyste de Bernstein.

"Nous considérons qu'il s'agit d'une initiative positive", a-t-il dit, en notant que les synergies entre les deux activités étaient limitées.

La scission pourrait aider en outre à résoudre le conflit qui oppose la direction de Metro au fondateur de Media-Saturn, Erich Kellerhals, qui détient toujours une participation proche de 22%.

Le commerce de gros du groupe, qui compte 750 magasins dans 21 pays et dont la clientèle se compose d'hôteliers, de restaurateurs et de commerçants indépendants, sera scindé avec la chaîne d'hypermarchés en difficulté Real, que Metro n'a pas réussi à vendre.

La nouvelle unité de commerce alimentaire et de gros sera plus exposée à la Russie que le groupe dans son ensemble et devrait y réaliser plus du quart de son bénéfice d'exploitation, contre environ 18% actuellement, selon l'analyste de Bernstein.

Metro a renoncé le mois dernier à son projet d'introduction en Bourse de ses activités de grossiste en Russie en raison d'un contexte jugé défavorable.

Après la scission, l'unité de commerce alimentaire et de gros sera dirigée par Olaf Koch, Pieter Haas demeurant à la tête de Media-Saturn.

(Véronique Tison et Patrick Vignal pour le service français)

Copyright © 2016 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...