Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : McDonald's va augmenter le salaire horaire moyen aux Etats-Unis

Marché : McDonald's va augmenter le salaire horaire moyen aux Etats-Unis

Marché : McDonald's devrait augmenter ses salaires de plus de 10% aux USAMarché : McDonald's devrait augmenter ses salaires de plus de 10% aux USA

par Lisa Baertlein

LOS ANGELES (Reuters) - McDonald's prévoit de porter à environ 10 dollars de l'heure le salaire moyen d'environ 90.000 employés dans ses restaurants aux Etats-Unis et de développer certains avantages sociaux tels que les congés payés, a annoncé mercredi la chaîne de restauration rapide.

Cette initiative intervient alors que les employés de la restauration et de la grande distribution aux Etats-Unis réclament avec vigueur des hausses de salaire et de meilleures conditions de travail.

Wal-Mart, leader mondial de la grande distribution, a déjà accepté de relever le salaire de base dans ses magasins. D'autres chaînes ont fait de même.

A partir du 1er juillet, le salaire de départ dans les quelque 1.500 restaurants gérés directement par McDonald's aux Etats-Unis sera supérieur d'un dollar au salaire minimum légal. D'ici fin 2016, McDonald's prévoit que le salaire horaire moyen des employés de ces restaurants sera supérieur à 10 dollars.

Cette augmentation va faire passer le salaire horaire moyen de ces employés de 9,01 dollars à 9,90 dollars le 1er juillet, selon le Wall Street Journal.

L'impact de cette initiative devrait être limité dans l'immédiat alors que McDonald's tente de redresser ses ventes et sa fréquentation. Sur plus de 14.000 restaurants McDonald's aux Etats-Unis, quasiment 90% sont des franchises qui définissent le niveau de salaires et les avantages sociaux de leurs propres employés.

Le titre était quasiment inchangé dans les transactions après la clôture de la Bourse, à 96,29 dollars.

La décision de la chaîne pourrait toutefois contraindre indirectement ces restaurants franchisés à augmenter leurs salaires puis à répercuter cette hausse du coût du travail sur leurs prix de vente. Cela profiterait in fine à McDonald's puisque ces franchises lui versent un pourcentage de leur chiffre d'affaires.

"Ils vont essayer de présenter ça comme une mesure généreuse mais ils augmentent le bénéfice du groupe en agissant de la sorte. Ce n'est pas aussi gentil que ça en a l'air", a commenté Richard Adams, ancien propriétaire d'un restaurant franchisé McDonald's et désormais conseiller pour les franchises actuelles.

(Bertrand Boucey pour le service français)

Copyright © 2015 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...