Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Lufthansa annule des centaines de vols, grève prolongée

Marché : Lufthansa annule des centaines de vols, grève prolongée

Marché : Annulations massives de vols court-courrier de LufthansaMarché : Annulations massives de vols court-courrier de Lufthansa

par Victoria Bryan et Peter Maushagen

BERLIN (Reuters) - Lufthansa a annulé près de 300 vols vendredi en raison d'un mouvement social qui affecte les départs à partir des aéroports de Francfort et de Düsseldorf, prélude peut-être à la plus longue grève qu'ait connu la compagnie aérienne allemande.

La grève lancée à l'appel du syndicat des personnels navigants Ufo a débuté à 13h00 GMT et doit durer jusqu'à 22h00 GMT, affectant quelque 37.500 passagers.

Le syndicat a appelé à une deuxième journée de grève samedi, de 05h00 GMT à 22h00 GMT, qui devrait entraîner l'annulation de 520 vols courts et toucher 58.000 passagers, selon la compagnie.

Pour vendredi, elle dit avoir annulé 290 vols, dont 15 longs courrier. Huit autres devaient partir comme prévu.

L'aéroport de Munich, autre plate-forme importante de la compagnie, ne sera pas affecté avant la semaine prochaine en raison de vacances scolaires en Bavière, a précisé le syndicat Ufo.

Ce dernier menace de faire grève jusqu'au vendredi 13 novembre si la direction n'accède pas à ses revendications.

Les compagnies aériennes du groupe Lufthansa que sont Swiss, Austrian Airlines, Germanwings, Eurowings, Brussels Airlines, Air Dolomiti et Cityline ne seront pas touchées par la grève, ce qui veut dire que globalement, les compagnies du groupe peuvent assurer 90% des 3.000 vols habituels du vendredi.

Ces débrayages interviennent après l'échec de discussions entre le syndicat et la direction sur les régimes de retraite et de pré-retraite.

Lufthansa discute avec les différentes catégories de personnel afin de réduire le coût des retraites dans le cadre d'un programme d'économies censé lui permettre de mieux résister à la concurrence des compagnies à bas coûts et des transporteurs aériens du Golfe.

L'action a gagné 3,3% à 13,95 euros vendredi à la Bourse de Francfort, récupérant presque le terrain perdu la veille lorsque le syndicat avait annoncé l'appel à la grève.

Selon l'analyste Jochen Rothenbacher d'Equinet, le marché a déjà pris en compte le contexte négatif.

Il estime que la grève pourrait coûter 20 millions d'euros par jour, suivant le nombre de vols annulés, soit 140 millions environ si le syndicat fait grève jusqu'au 13 novembre.

Les grèves des pilotes ont déjà coûté 130 millions d'euros cette année à la compagnie.

(Service économique)

Copyright © 2015 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...