Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Les valeurs suivies en début d'après-midi à la Bourse de Paris

Marché : Les valeurs suivies en début d'après-midi à la Bourse de Paris

Marché : Les valeurs suivies en début d'après-midi à la Bourse de ParisMarché : Les valeurs suivies en début d'après-midi à la Bourse de Paris

PARIS (Reuters) - Les valeurs suivies vendredi à la Bourse de Paris, où l'indice CAC 40 (+0,3% à 4.689,12 points à 14h) prolonge son rebond de la veille, dans le sillage de New York et des marchés asiatiques où les craintes sur l'économie américaine ont été momentanément apaisées.

* MONTUPET, dont la cotation avait été suspendue à sa demande jeudi, bondit de 14,6% à 71,01 euros au lendemain de l'annonce du projet de rachat de l'équipementier automobile par son concurrent canadien Linamar au prix de 71,53 euros par action.

* CARREFOUR (+6,12%) signe la plus forte hausse du CAC 40 après avoir vu sa dynamique s'accélérer au troisième trimestre grâce à un redressement marqué en Europe du Sud et une performance toujours solide au Brésil, son deuxième marché.

* Les UTILITIES (+0,4%) progressent alors que les taux longs très bas allègent la charge financière de groupes contraints d'investir à long terme. VEOLIA gagne 1,75%, ENGIE 1,64%.

* KERING (-3,27%), LVMH (-1,84%), HERMÈS (-1,36%) et L'ORÉAL accusent les plus fortes baisses de l'indice SBF 120 alors qu'un avertissement sur résultats de l'allemand Hugo Boss (-10,23%) entretient la défiance à l'égard du luxe, une des principales victimes du ralentissement économique dans les pays émergents.

* RÉMY COINTREAU perd 2,67% après un début de séance en hausse. Le titre n'échappe pas à 'l'effet Hugo Boss' bien que le groupe ait limité la baisse de sa croissance organique au deuxième trimestre de son exercice 2015-2016, porté par une meilleure tenue de ses ventes de cognac à la faveur de solides performances aux Etats-Unis.

* Exposé aussi aux émergents, l'AGROALIMENTAIRE (-0,8%) accuse la plus forte baisse sectorielle en Europe, plombé par Nestlé (-2,5%) qui a abaissé son objectif de croissance organique des ventes. DANONE perd 1,02%.

* Les PÉTROLIÈRES (+1,63%) soutenues par la hausse des cours du brut, les FINANCIÈRES - assurances (+1,31%) et banques (+1,18%) -, toujours portées par des politiques monétaires expansives, comptent parmi les plus fortes hausses sectorielles en Europe. AXA gagne 1,73%, BNP PARIBAS 1,54%, SOCIÉTÉ GÉNÉRALE 1,3%, CRÉDIT AGRICOLE 1,41%. Hors CAC, CNP ASSURANCES prend 2,8%.

* TOTAL s'adjuge 1,47%.

* MAUREL & PROM gagne 1,37% après avoir annoncé vendredi que les modalités définitives du projet de fusion avec MPI (+2,68%) ont été approuvées, la parité ayant été fixée à 1,75 action MPI par action Maurel & Prom après distribution exceptionnelle d'un dividende de 0,45 euro aux actionnaires de MPI.

* AIR FRANCE-KLM progresse de 1,4%. Le tribunal de grande instance de Bobigny a donné raison à Air France, qui reprochait au Syndicat national des pilotes de ligne (SNPL) de ne pas avoir appliqué totalement les modalités du précédent plan de restructuration, "Transform 2015". La compagnie, a par ailleurs fait savoir jeudi sa maison mère, peut encore éviter l'application du plan qui prévoit 2.900 suppressions de postes d'ici 2017 si des négociations avec les syndicats aboutissent rapidement.

* NEXANS gagne 2,74% après avoir assuré que la poursuite de sa restructuration aurait à nouveau un effet positif sur ses marges d'ici à la fin de l'année. Le fabricant de câbles a fait état d'une légère baisse organique de ses ventes au troisième trimestre.

* PIERRE & VACANCES (-1,96%) a enregistré une baisse de 9,7% de son chiffre d'affaires au quatrième trimestre de son exercice décalé, la croissance de 5,5% du pôle tourisme ne suffisant pas à compenser la chute de 65,1% dans l'immobilier. Le groupe a indiqué que le portefeuille de réservations à date pour le premier trimestre 2015-2016 confirmait la poursuite de la croissance des activités touristiques.

* VIRBAC (+8,28%) signe l'une des plus fortes hausses de l'indice CAC Mid & Small dans des volumes nourris. Les investisseurs misent sur une prochaine reprise de l'activité du laboratoire spécialisé dans la santé animale au lendemain de l'annonce de ses revenus trimestriels.

* MAUNA KEA TECHNOLOGIES chute de 6,32% dans des volumes élevés. Le spécialiste de la biopsie optique a confirmé les craintes du marché avec la publication de son activité trimestrielle, une semaine après son avertissement sur résultats.

(Raoul Sachs, Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Dominique Rodriguez)

Copyright © 2015 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...