Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Les valeurs suivies à la mi-séance de la Bourse de Paris

Marché : Les valeurs suivies à la mi-séance de la Bourse de Paris

Marché : Les valeurs suivies à la mi-séance de la Bourse de ParisMarché : Les valeurs suivies à la mi-séance de la Bourse de Paris

PARIS (Reuters) - Liste des valeurs suivies mardi à la Bourse de Paris, où l'indice CAC 40 abandonne 2,7% à 4.461,72 points à 12h50, plombé par le secteur de l'automobile pris dans la tempête Volkswagen et par les valeurs liées aux métaux, l'avertissement sur résultat lancé par l'aciériste finlandais Outokumpu nourrissant les craintes sur la demande mondiale.

Toutes les valeurs composant le CAC 40 sont dans le rouge.

* Le secteur AUTOMOBILE (-7,68%) accentue sa chute entamée la veille après la révélation d'un trucage des tests anti-pollution chez Volkswagen (-20%), le scandale prenant désormais une ampleur internationale. La France a plaidé pour des enquêtes à l'échelle européenne.

PSA, plus forte baisse du CAC 40, et RENAULT chutent respectivement 8,59% et 7,30%, tandis que VALEO perd 4,94%. MICHELIN baisse de 3,23%.

Hors CAC, FAURECIA perd 8,78% et PLASTIC OMNIUM de 8,76%.

* Le secteur des RESSOURCES DE BASE (-5,03%) est délaissé, dans le sillage de Outokumpu (-15,32%), premier producteur européen d'acier inoxydable, qui a expliqué son avertissement sur résultats par la faiblesse de la demande des distributeurs sur fond de stocks élevés et de bas prix du nickel.

ARCELORMITTAL lâche 6,39%, tandis qu'APERAM (-9,77%) signe la plus forte baisse de l'indice SBF 120. Rabobank qui a réduit son objectif de cours sur le titre de 48 euros à 39 euros, explique avoir abaissé ses objectifs d'Ebitda d'Aperam en 2015 et 2016 pour tenir compte de la dégradation du contexte économique de la société.

De son côté, ERAMET abandonne 2,41%.

Les valeurs BANCAIRES (-2,07%) souffrent aussi. JPMorgan, qui souligne l'exposition des banques françaises au ralentissement du commerce international et des économies émergentes, abaisse ses prévisions de bénéfice par action pour le secteur de 2% en 2015 et 5% en 2016-2017.

SOCIÉTÉ GÉNÉRALE perd 3,53%, BNP PARIBAS 2,48% et CRÉDIT AGRICOLE 2,43%.

* EDF lâche 3,18%. Bryan Garnier, qui a abaissé son objectif de 'fair value' de 27,5 à 21 euros avec une recommandation à "acheter", souligne que le groupe, actuellement protégé par la réglementation des prix, pourrait être fortement impacté par la libéralisation du marché de l'électricité à partir de 2017.

Dans une interview aux Echos, le PDG d'EDF Jean-Bernard Lévy indique que le groupe veut doubler son parc d'énergie renouvelable en France et en Europe d'ici à 2030.

* Contre la tendance, ALTEN progresse de 1,50% et signe la plus forte des quelques hausses du SBF 120. La société a dit anticiper une amélioration significative de sa marge opérationnelle au second semestre et compte poursuivre sa stratégie de croissance externe ciblée.

* UBISOFT résiste et prend 0,48% à la faveur d'une note de Kepler Cheuvreux dans laquelle le broker, qui a initié la couverture du titre avec une recommandation à "acheter" et un objectif de cours de 21 euros, insiste sur une gamme de jeux qu'il juge prometteuse et sur la solide croissance des ventes numériques.

* AB SCIENCE chute de 5,40%, pénalisé par la décision de la biotech d'arrêter une étude de phase 3 dans la polyarthrite rhumatoïde afin de rationaliser son portefeuille d'études.

(Raphaël Bloch, édité par Dominique Rodriguez)

Copyright © 2015 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...