Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

Marché : Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

Marché : Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de ParisMarché : Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

PARIS (Reuters) - - Les valeurs du jour lundi à la Bourse de Paris, où le CAC 40 a clôturé en baisse de 0,49% à 4.312,74 points après une séance volatile dans un climat toujours incertain. Le nouveau recul marqué des marchés actions chinois suscite le doute sur la capacité de Pékin à garder le contrôle de son économie. La semaine dernière, l'indice phare parisien avait perdu 6,54%.

* Les VALEURS PÉTROLIÈRES ont souffert d'une sixième séance consécutive de baisse des cours du pétrole, avec un baril de Brent en recul de 5,37% à 31,75 dollars vers 18h00.

VALLOUREC a perdu 6,59% à 6,592 euros, TECHNIP 1,45% à 37,98 euros et CGG 3,73% à 2,32 euros. En revanche, TOTAL a résisté et fini inchangé à 37,35 euros.

* LAFARGEHOLCIM a reculé de 3,05% à 41,225 euros, plus forte baisse du CAC 40. Un analyste dit anticiper une dégradation des résultats du groupe dans un environnement macroéconomique plus incertain.

* Les VALEURS CYCLIQUES ainsi que les titres au profil plus risqué comme les SOCIÉTÉS BIOPHARMACEUTIQUES ou BIOTECHNOLOGIQUES (-3,14% pour l'indice Thomson Reuters des biotechs) ont également été délaissées avec le retour de l'aversion au risque.

SCHNEIDER ELECTRIC a cédé 1,91% à 48,705 euros et SOLVAY 1,72% à 85,14 euros.

DBV TECHNOLOGIES (-7,4% à 56,03 euros) a signé la plus mauvaise performance du SBF 120, tandis que SARTORIUS STEDIM BIOTECH a reculé de 3,83% à 319,05 euros.

* INNATE PHARMA a en revanche bondi de 8,54% à 13,85 euros, plus forte hausse du SBF 120, dans des volumes nourris après l'annonce d'une nouvelle collaboration avec SANOFI (-1,37% à 73,65 euros) dans le domaine très prometteur de l'immuno-oncologie.

* Le SECTEUR AUTOMOBILE européen a pris 0,18% dans le sillage de VOLKSWAGEN (+1,69%), qui va proposer aux autorités américaines d'installer un nouveau convertisseur catalytique sur quelque 430.000 véhicules équipés du logiciel de trucage des tests anti-pollution.

RENAULT s'est octroyé 1,18% à 84,76 euros et PSA 0,53% à 14,295 euros.

* VINCI a gagné 2,16% à 58,09 euros, meilleure progression du CAC 40, et SAINT-GOBAIN a grappillé 0,07% à 36,145 euros. Selon un trader, Bank of America Merrill Lynch a relevé son conseil sur les deux titres à "acheter".

* THALES a gagné 3,65% à 71,78 euros quand SAFRAN a reculé de -1,68% à 58,61 euros, JPMorgan jouant les arbitres entre les deux équipementiers aéronautiques en se montrant plus optimiste pour le premier que pour le second.

* NOKIA a fini la séance en hausse de 0,72% à 6,813 euros et ALCATEL-LUCENT de 0,27% à 3,72 euros. Alcatel-Lucent, désormais sous le contrôle du finlandais Nokia, a modifié la composition de son conseil d'administration mais a confirmé Philippe Camus en tant que président-directeur général.

L'offre publique d'échange de Nokia sur les actions et les OCEANE Alcatel-Lucent en circulation qu'il ne détient pas encore sera rouverte du 14 janvier au 3 février inclus.

* ELIOR a clôturé en hausse de 2,31% à 18,195 euros après qu'UBS a initié le suivi du groupe de restauration collective en conseillant d'acheter le titre et en soulignant le potentiel sous-estimé de nouveaux contrats.

* EUROTUNNEL a abandonné 2,73% à 10,325 euros, Exane BNP Paribas ayant abaissé son conseil sur l'opérateur du tunnel sous la Manche de "surperformance" à "neutre" en décelant des risques de baisse pour la valeur.

* EUROPACORP (+11,79% à 4,93 euros) a enregistré la plus forte hausse de l'indice CAC Mid & Small. La société de production rechercherait un partenaire, selon le journal Les Echos, qui cite VIVENDI (-0,16% à 18,72 euros) ou un investisseur chinois comme possible nouvel actionnaire.

* ARTPRICE (-3,02% à 12,22 euros) a annoncé vendredi avoir déposé auprès de l'AMF un signalement d'abus de marché sur son titre, "notamment suite à une déformation du mécanisme de formation des prix, en fournissant les éléments incriminés nécessaires à la bonne marche de l'enquête sur une période conséquente".

(Joseph Sotinel et Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Dominique Rodriguez)

Copyright © 2016 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...