Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

Marché : Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

Marché : Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de ParisMarché : Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

PARIS (Reuters) - Liste des valeurs suivies vendredi à la Bourse de Paris, qui a fini en hausse, toujours soutenue par les espoirs d'un prolongement des politiques monétaires de soutien économique aux Etats-Unis, en Europe et en Chine.

Le CAC 40 a fini en hausse de 0,59% à 4.702,79 points. Sur la semaine, l'indice phare de la Bourse de Paris est pratiquement stable avec un gain de 0,03%.

* MONTUPET (+14,9% à 71,16 euros), dont la cotation avait été suspendue à sa demande jeudi, a bondi en tête du SBF 120 au lendemain de l'annonce du projet de rachat de l'équipementier automobile par son concurrent canadien Linamar au prix de 71,53 euros par action.

* CARREFOUR a progressé de 6,6% à 28,98 euros, plus forte hausse du CAC 40, après avoir vu sa dynamique s'accélérer au troisième trimestre grâce à un redressement marqué en Europe du Sud et une performance toujours solide au Brésil, son deuxième marché.

* VEOLIA ENVIRONNEMENT a grimpé de 2,43% à 20,46 euros. Des analystes estiment que le groupe est en mesure de dépasser ses objectifs annuels et de mener à bien son redressement.

* Les VALEURS FINANCIÈRES ont profité des espoirs d'un prolongement des conditions monétaires accommodantes.

SOCIÉTÉ GÉNÉRALE s'est adjugée 1,94% à 42,055 euros, BNP PARIBAS 1,89% à 54,99 euros, AXA 1,78% à 22,81 euros et CRÉDIT AGRICOLE 1,23% à 11,095 euros.

* Le secteur européen de la SANTÉ (+1,84%) a signé la meilleure performance sectorielle en Europe dans le sillage de la hausse des valeurs pharmaceutiques américaines la veille.

ADOCIA a fini en hausse de 6,23% à 73,47 euros. La valeur est également repassée au-dessus de sa moyenne mobile à 200 jours, à 70,539 euros, après un rebond sur un support technique vers 67 euros la veille à la suite de sa publication trimestrielle.

GENFIT s'est octroyée 2,31% à 37,14 euros et IPSEN 2,17% à 54,13 euros.

* En revanche, les VALEURS du LUXE ont pâti de l'avertissement sur résultats lancé par l'allemand Hugo Boss, qui a entretenu la défiance à l'égard du secteur, une des principales victimes du ralentissement économique dans les pays émergents.

KERING a perdu 2,79% à 150 euros, plus forte baisse du CAC 40, LVMH 1,09% à 158,65 euros et HERMÈS 0,81% à 332,55 euros.

* RÉMY COINTREAU a baissé de 2,44% à 60 euros après un début de séance en hausse. Le groupe a limité la baisse de son chiffre d'affaires au deuxième trimestre de son exercice décalé mais le titre a subi des prises de bénéfices après une surperformance récente et a également pâti de l'avertissement d'Hugo Boss.

* TECHNIP a lâché 2,05% à 46,05 euros et VALLOUREC 1,63% à 10,53 euros après que Schlumberger (-3,87% vers 18h), numéro un mondial des services au secteur pétrolier, a annoncé ne pas prévoir de reprise de la demande avant 2017.

* REXEL a perdu 2,73% à 11,75 euros et SCHNEIDER ELECTRIC 2,26% à 50,25 euros. L'américain Emerson Electric (-2,71% vers 18h) a fait état d'un recul de 16% des commandes sur la période de trois mois close en septembre en raison, notamment, de la faiblesse de la demande en Chine.

* NEXANS a pris 3,65% à 35,05 euros. Le groupe a indiqué que la poursuite de sa restructuration aurait à nouveau un effet positif sur ses marges d'ici la fin de l'année.

* VIRBAC (+10,44% à 178,80 euros) a signé l'une des plus fortes hausses de l'indice CAC Mid & Small dans des volumes nourris. Les investisseurs misent sur une prochaine reprise de l'activité du laboratoire spécialisé dans la santé animale au lendemain de l'annonce de ses revenus trimestriels.

* MAUNA KEA TECHNOLOGIES a cédé 5,2% à 2,55 euros dans des volumes élevés. Le spécialiste de la biopsie optique a confirmé les craintes du marché avec la publication de son activité trimestrielle, une semaine après son avertissement sur résultats.

(Alexandre Boksenbaum-Granier et Raoul Sachs, édité par Dominique Rodriguez)

Copyright © 2015 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...