Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

Marché : Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

Marché : Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de ParisMarché : Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

PARIS (Reuters) - Les valeurs suivies mercredi à la Bourse de Paris, où l'indice CAC 40 a clôturé en baisse pour la deuxième séance consécutive, pénalisée par la publication de résultats trimestriels décevants aux Etats-Unis et en Europe, notamment dans le secteur technologique.

L'indice CAC 40 a clôturé en repli de 0,47% à 5.082,57 points, après une baisse de 0,70% la veille.

* Les valeurs liées aux MATIÈRES PREMIÈRES ont été plombées par la baisse du baril de Brent (-0,74% à 17h35) et les craintes d'un ralentissement de la demande chinoise. L'indice européen des MATIÈRES DE BASE a reculé de 3,34% et celui des valeurs PÉTROLIERES et GAZIERES de 1,3%.

Dans ce contexte, ARCELORMITTAL, plus forte baisse du CAC 40, a chuté de 3,31% à 8,103 euros dans des volumes fournis, TOTAL de 1,77% à 44,63 euros et TECHNIP de 0,96% à 50,52 euros.

Hors CAC 40, CGG a chuté de 7,67% à 4,48 euros, plus forte baisse de l'indice SBF 120 dans des volumes 1,8 fois supérieurs à leur moyenne quotidienne des trois derniers mois sur Euronext, et MAUREL et PROM a abandonné 2,64% à 6,089 euros.

* Les valeurs AUTOMOBILES ont poursuivi leur mouvement de consolidation et l'indice européen a lâché 0,83%.

RENAULT a clôturé en baisse de 0,46% à 93,90 euros et MICHELIN de 0,36% à 98,45 euros. Hors CAC 40, VALEO a perdu 2,91% à 130,35 euros, touchant un plus bas depuis début février, et PLASTIC OMNIUM 0,74% à 24,11 euros.

* Ce contexte de repli a affecté les valeurs CYCLIQUES, comme SAFRAN qui a abandonné 2,26% à 63,27 euros, LAFARGEHOLCIM qui a perdu 1,74% à 68,70 euros, UBS recommandant d'être à "neutre" sur la valeur avec un risque de recul des bénéfices du cimentier franco-suisse au deuxième trimestre, et AIRBUS GROUP qui a lâché 1,12% à 63,36 euros.

* EDF a perdu 1,54% à 21,11 euros, la société ayant été pénalisée par une demande de la Commission européenne, qui réclame le remboursement à l'Etat français d'une aide fiscale de 1,37 milliard d'euros remontant à 1997. EDF a fait savoir qu'il restituerait la somme mais qu'il envisageait un recours en annulation devant le Tribunal de l'Union européenne.

* Contre la tendance, le secteur des TELECOMS a progressé, Jefferies ayant évoqué dans une note les perspectives de consolidation dans le secteur en France en cas de relance d'une guerre des prix après l'attribution des fréquences de la bande de 700 MHz aux opérateurs mobiles.

BOUYGUES, plus forte hausse du CAC 40, a gagné 2,16% à 34,24 euros et ORANGE 0,29% à 15,37 euros. Hors CAC 40, NUMERICABLE-SFR a pris 2,63% à 50,80 euros et ILIAD 0,21% à 215,35 euros.

* Les valeurs liées au TOURISME ont progressé, l'indice européen (+0,60%), qui regroupe les compagnies aériennes et les groupes hôteliers, signant l'une des rares hausses des indices sectoriels, dans le sillage de EASYJET (+4,922%), qui a publié des résultats trimestriels qui font état d'une rentabilité par siège supérieurs aux attentes.

ACCOR a avancé de 1,12% à 47,545 euros et AIR FRANCE-KLM de 0,32% à 6,564 euros.

* ALSTOM a avancé de 1,07% à 26,975 euros dans le sillage des déclarations du ministre de l'Economie Emmanuel Macron, selon lesquelles les derniers signaux de l'enquête de la Commission européenne sur le rachat de la branche énergie d'Alstom par General Electric sont "plutôt rassurants".

* En revanche, STMICROELECTRONICS a chuté de 6,90% à 6,805 euros dans des volumes fournis, pénalisé par une note de Citigroup, qui souligne que les atouts de court terme de la société s'estompent et qui abaisse son conseil sur la valeur d'achat à neutre, avec un objectif de cours ajusté à 7,8 euros contre 8,0 euros.

* ADOCIA, plus forte hausse du SBF 120, a pris 4,94% à 92,35 euros dans des volumes 3,1 fois supérieurs à leur moyenne quotidienne des trois derniers mois sur Euronext, après la publication d'un bénéfice net semestriel de 6,7 millions d'euros, contre une perte de 5,5 millions un an auparavant. (Le communiqué: http://bit.ly/1KjEnEg)

* Juste derrière, SOLOCAL GROUP a bondi de 4,76% à 0,44 euro, après la publication de résultats semestriels jugés rassurants et solides malgré leur recul, et la confirmation de ses objectifs annuels.

* ORPEA a avancé de 3,72% à 68,79 euros, le spécialiste de la prise en charge de la dépendance ayant de nouveau relevé son objectif de chiffre d'affaires annuel et annoncé une nouvelle acquisition en Allemagne.

* Par ailleurs, EUROTUNNEL a progressé de 1,01% à 13,44 euros. L'opérateur du tunnel sous la Manche a confirmé ses objectifs annuels après des résultats semestriels en nette hausse et a réclamé une indemnisation pour ses dépenses de sécurité et sa perte d'exploitation liées à la pression migratoire à Calais.

* Sur le CAC Mid & Small, OENEO a grimpé de 3,55% à 6,70 euros. Le spécialiste du bouchage et de l'élevage de vin a amélioré son chiffre d'affaires de 16,8% à 43,5 millions d'euros au premier trimestre 2014-2015 (avril-juin), soit +11,9% à données comparables. (Le communiqué: http://bit.ly/1g23Sgy)

(Raphaël Bloch, édité par Jean-Michel Bélot)

Copyright © 2015 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...