Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

Marché : Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

Marché : Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de ParisMarché : Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

PARIS (Reuters) - Les valeurs du jour lundi à la Bourse de Paris, qui a fini en hausse, dans un marché ayant hésité entre reprendre son souffle après les nouveaux gains engrangés la semaine dernière et une mauvaise statistique chinoise, et poursuivre sa progression soutenue par les flux en provenance de l'étranger, la politique de la BCE et les rumeurs et/ou annonces d'opérations de M&A.

L'indice CAC 40 a clôturé en progression de 0,26% à 5.254,12 points après un gain de 3,28% la semaine dernière.

* ALCATEL-LUCENT a encore grappillé 0,97% à 3,863 euros après son gain de 4,42% vendredi, le titre ayant encore profité des spéculations prêtant à Nokia (+2,51%) l'intention de vendre son activité cartographie et d'utiliser le produit de cette cession pour acquérir la division réseaux mobiles de l'équipementier télécoms français.

* Le SECTEUR TELECOMS européen (+1,04%) a enregistré la meilleure performance sectorielle en Europe. Selon plusieurs traders, les annonces et rumeurs d'opérations de M&A de manière générale sur le marché ont ramené sur le devant de la scène les attentes autour d'une consolidation du secteur télécoms en Europe.

ORANGE (+3,27% à 15,955 euros) a fini en tête des hausses du CAC 40, ILIAD a pris 4,35% à 225,65 euros et NUMERICABLE-SFR 1,3% à 54,66 euros.

* VINCI s'est octroyé 2,76% à 56,56 euros. Des analystes soulignent les effets de l'accord trouvé entre les sociétés d'autoroutes et l'Etat français. Vinci devrait récolter environ 2,0 milliards d'euros sur les 3,2 milliards du plan d'investissements autoroutiers.

* AIRBUS GROUP a avancé de 1,42% à 62,79 euros. Fabrice Brégier, PDG de la filiale Airbus, a déclaré aux Echos qu'il n'était pas question pour l'avionneur européen de renoncer à son très gros porteur A380.

* Les BANQUES de la zone euro ont grimpé de 0,81%, dopées par les conditions monétaires dans la région. SOCIETE GENERALE a progressé de 0,95% à 46,625 euros et BNP PARIBAS de 0,65% à 57,62 euros.

* GENFIT a fait un bond de 8,85% à 34,93 euros, plus forte hausse de l'indice SBF 120, les investisseurs spéculant sur des annonces concernant la société de biopharmacie qui pourraient être faites lors d'un congrès international à Vienne la semaine prochaine.

* DASSAULT AVIATION a pris 1,34% à 1.191,10 euros après l'augmentation de son capital flottant suite à la cession plus élevée qu'initialement annoncé d'actions détenues par Airbus Group. La France et l'Inde ont en outre conclu vendredi un accord pour la livraison de 36 Rafale fabriqués en France, le second contrat à l'export pour l'avion de combat après celui avec l'Egypte.

* En revanche, le secteur européen des RESSOURCES de BASE (-0,87%) a accusé la plus forte baisse sectorielle en Europe, pénalisé par les craintes de plusieurs analystes, comme Deutsche Bank et Citigroup, d'une nouvelle baisse des prix des métaux ainsi que par les statistiques de la balance commerciale chinoise en mars, qui semblent confirmer le ralentissement de la croissance en Chine.

ARCELORMITTAL a reculé de 1,6% à 8,883 euros, plus forte baisse du CAC 40, et ERAMET a cédé 1,04% à 78,19 euros.

* IPSEN (-3,15% à 45 euros) a enregistré la plus forte baisse du SBF 120, la valeur retombant sur un support technique vers 45 euros après avoir buté sur une résistance à 46,50 euros.

* SOLOCAL a baissé de 2,76% à 0,634 euro. Barclays estime qu'un retour à la croissance du groupe pourrait se faire au détriment des marges en passant par une augmentation des coûts liés aux forces de vente et aux services informatiques.

* CGG (-1,96% à 6,107 euros) a pâti de la révision à la baisse par le groupe norvégien de prospection sismique TGS (-12,44%) de ses prévisions de résultats.

* MERCIALYS a baissé de 0,81% à 23,80 euros. Goldman Sachs a abaissé son conseil sur la valeur d'"acheter" à "neutre", le broker soulignant la surperformance de la valeur sur les douze derniers mois (+50% contre +38% pour l'indice Stoxx du secteur immobilier européen, NDLR).

(Alexandre Boksenbaum-Granier et Raoul Sachs, édité par Jean-Michel Bélot)

Copyright © 2015 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...