Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

Marché : Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

Marché : Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de ParisMarché : Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

PARIS (Reuters) - Liste des valeurs suivies mardi à la Bourse de Paris où l'indice CAC 40 a poursuivi son rebond et gagné 0,5% à 4.244,10 points dans un marché peu actif (2,7 milliards d'euros échangés sur les valeurs de l'indice sur Euronext) en ce jour de commémoration de la fin de la Première Guerre mondiale.

* Les TÉLÉCOMS (+2,17%) ont signé la plus forte hausse sectorielle en Europe, tirés par Vodafone, qui enregistre la meilleure performance de cet indice (+5,39%) après avoir révisé en hausse ses prévisions de résultats 2014-2015 et annoncé des performances commerciales moins mauvaises qu'attendu au deuxième trimestre.

ORANGE (+4,17% à 12,99 euros) a enregistré la plus forte hausse du CAC 40 et du SBF 120. ILIAD a gagné 2,4% à 189,50 euros.

* ACCOR (+2,81% à 34,03 euros) s'est classé derrière, poursuivant un rebond technique engagé depuis qu'il a franchi le 30 octobre sa moyenne mobile à 20 jours (qui se situait alors à 32,173). Ce mardi, le titre a tourné autour de sa moyenne mobile 50 jours (34,05) avec un plus haut à 34,06.

* AIR FRANCE-KLM a gagné 2,31% à 7,186 euros, portée comme les autres compagnies aériennes par la chute des cours du pétrole.

* EDF a progressé de 1,51% à 23,51 euros, le titre continuant un rebond déclenché à l'issue d'une correction à la mi-octobre. Depuis son plus bas du 16 octobre, le titre a gagné plus de 11%, effaçant une bonne partie de la perte de 18,8% enregistrée pendant la correction entre le 30 septembre et le 16 octobre.

* LEGRAND a gagné 1,67% à 40,825 euros. Jefferies entame le suivi de la valeur en conseillant de la conserver (objectif de cours : 44 euros).

* SCHNEIDER a gagné 1,05% à 62,77 euros. Jefferies a entamé la couverture avec une recommandation de sous-performance et un objectif de cours de 62 euros.

Les produits de base (-0,51%) et les pétrolières (-0,99%) ont signé les plus fortes baisses sectorielles en Europe dans le sillage des cours de métaux et du pétrole brut.

* Plus forte baisse du CAC, TECHNIP a lâché 1,63% à 60,38 euros et TOTAL 0,84% à 46,71 euros. CGG, qui a le plus souffert ces derniers mois de la chute des cours du pétrole et des décisions des majors de réduire leurs investissements, se distingue et poursuit sa récente remontée (+2,95% à 5,414 euros). MAUREL ET PROM a abandonné 2,57% à 8,718.

* ARCELORMITTAL a perdu 1,12% à 9,74 euros. Citigroup a abaissé son conseil d'achat à neutre avec un objectif de cours ramené de 12 à 11 euros. Le titre est également pénalisé par la chute des prix du minerai de fer, proches de leurs plus bas de cinq ans.

* Le secteur très cyclique de l'automobile a cédé 0,29% après les ambitions chinoises annoncées par la plupart des acteurs du marché auto. RENAULT a perdu 1,45% à 59,06 euros, PSA 0,64% à 9.026 euros.

FAURECIA a reculé de 0,92% à 26,48 euros. L'équipementier auto a annoncé mardi viser un chiffre d'affaires supérieur à quatre milliards d'euros en Chine d'ici 2018, contre 2,3 milliards attendus cette année. Le groupe a également annoncé un refinancement anticipé de sa dette bancaire visant à allonger la maturité de celle-ci et précise avoir obtenu le même jour de Fitch une note long-terme BB-, avec perspective stable.

* AREVA (+3,25% à 11,925 euros) a fini parmi les meilleures performances de l'indice SBF 120, aidée par une note positive d'Exane BNP Paribas qui a relevé son conseil de sous-performance à neutre.

* Plus forte hausse du CAC Mid & Small, RECYLEX (ex-Metaleurop) s'est envolé de 14,87% à 2,24 euros après avoir annoncé lundi que Glencore, son principal actionnaire, n'entendait pas résilier le prêt de 16 millions d'euros qu'il lui a accordé en octobre, ce qui permettra au spécialiste français du recyclage du plomb et du plastique de financer les deux dernières échéances de son plan de continuation.

* SOLOCAL (-3,4% à 0,471 euro) a accusé la plus forte baisse du SBF sur des prises de bénéfice au lendemain d'une hausse de 3,83%.

(Raoul Sachs, édité par Marc Angrand)

Copyright © 2014 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...