Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

Marché : Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

Marché : Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de ParisMarché : Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

PARIS (Reuters) - Les valeurs du jour jeudi à la Bourse de Paris, qui a fini en baisse une séance volatile, pénalisée par les interrogations autour de l'économie allemande et donc de la zone euro alors que certains analystes jugent également "décorrélé" de la réalité économique américaine le discours contenu dans les minutes de la Fed.

L'indice CAC 40 a terminé en baisse de 0,64% à 4.141,45 points.

* ALCATEL-LUCENT (-6,15% à 2,074 euros) a accusé la plus forte baisse du CAC 40 et porté à 14% son repli en trois séances, le regain actuel d'inquiétudes entraînant une remontée du niveau de ventes à découvert (short selling) sur l'équipementier télécoms, dont le profil boursier est plus risqué que celui du marché.

En outre, Morgan Stanley a révisé en baisse de 14% son estimation d'Ebit pour Alcatel-Lucent cette année en raison d'une réduction des dépenses d'équipement d'AT&T, qui est un des plus gros clients de l'équipementier télécoms.

* AIRBUS GROUP a lâché 4,06% à 45,65 euros alors que la devise européenne est remontée en séance à près de 1,28 dollar, contre 1,25 dollar lundi.

* Les FINANCIÈRES ont également pâti de leur profil de titres risqués dans un contexte de doutes à l'égard de la situation économique en zone euro et de la politique menée par la BCE.

CREDIT AGRICOLE a lâché 2,36% à 10,985 euros, SOCIÉTÉ GÉNÉRALE 2,18% à 37,655 euros, AXA 1,5% à 18,36 euros et BNP PARIBAS 1,13% à 48,85 euros.

* AIR FRANCE-KLM a encore cédé 4,46% à 6,219 euros au lendemain d'un repli de 2,53%. Comme d'autres analystes, Cantor Fitzgerald a abaissé ses estimations pour cette année suite à la révision à la hausse du coût de la grève des pilotes d'Air France.

* En revanche, SOLVAY a gagné 1,33% à 114,70 euros, plus forte hausse du CAC 40. Le groupe chimique a confirmé son objectif pour 2014 malgré l'ajustement de ses comptes lié à la cession en cours de son activité de régénération et de production d'acide sulfurique Eco Services.

* TECHNIP (+1,09% à 63,01 euros) a fini en tête des quelques hausses du CAC 40, la valeur ayant fermé sur le plan graphique un "gap baissier" ouvert mardi dernier.

* Comme la veille, les titres plus DÉFENSIFS ou de FOND DE PORTEFEUILLE ont été recherchés dans un environnement de marché marqué par un regain d'aversion au risque.

AIR LIQUIDE a progressé de 0,98% à 94,16 euros, L'OREAL de 0,9% à 123,50 euros, ESSILOR de 0,85% à 84,46 euros ou LVMH de 0,59% à 127,10 euros.

* GECINA a avancé de 1,77% à 100,55 euros, plus forte hausse du SBF 120. Des analystes saluent depuis quelques semaines la solidité du modèle d'activité de la foncière reposant sur un portefeuille de bureaux diversifié et de qualité ainsi que l'évolution de son actionnariat marquée par le départ d'anciens actionnaires espagnols et l'arrivée d'investisseurs ayant une bonne connaissance du secteur.

* EDENRED a pris 1,18% à 20,51 euros. Deutsche Bank a relevé sa recommandation sur le titre du spécialiste des services prépayés de "vendre" à "conserver", le broker estimant que la baisse de près de 17% de la valeur depuis le début de l'année offre "une opportunité de trading à court terme".

* INNATE PHARMA a bondi de 11,73% à 7,43 euros. Citigroup a entamé la couverture du titre de la société de bio-pharmacie en conseillant de l'acheter avec un objectif de cours de 10,0 euros, le broker considérant la société comme une "rareté", disposant de deux actifs clés, de produits en phase finale de tests, de "collaborateurs solides" et d'un accord de licence avec Bristol-Meyers-Squibb.

* FONCIÈRE DES MURS (-3,93% à 21,51 euros), filiale de FONCIÈRE DES RÉGIONS (-0,23% à 68,55 euros), a annoncé son intention de procéder à une augmentation de capital de 200 millions d'euros, pour soutenir ses projets de croissance, et avoir déjà connaissance d'intentions de souscription à hauteur de plus de 75% de l'opération.

(Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Jean-Michel Bélot)

Copyright © 2014 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...