Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

Marché : Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

Marché : Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de ParisMarché : Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

PARIS (Reuters) - Les valeurs du jour mardi à la Bourse de Paris, où l'indice CAC 40 a poursuivi son rebond et gagné 0,37% à 4.232,88 points au lendemain d'une progression de 0,34%, soutenue par les résultats trimestriels de Crédit agricole, l'offre de Telefonica sur GVT, filiale brésilienne de Vivendi, et par la croissance de l'activité du secteur privé en zone euro et aux Etats-Unis.

* VIVENDI (+3,62% à 19,59 euros) a fini en tête des hausses du CAC 40 après que Telefonica (-1,71%) a annoncé avoir fait au groupe français une offre de rachat de sa filiale brésilienne GVT pour 6,7 milliards d'euros.

* CRÉDIT AGRICOLE S.A. a progressé de 2,19% à 10,51 euros malgré une chute de son résultat net au deuxième trimestre due à une charge exceptionnelle de 708 millions d'euros liée à la situation de Banco Espirito Santo, dont CASA détient 14,6%. Hors éléments exceptionnels, le bénéfice net s'établit à un milliard d'euros, tiré notamment par la hausse des revenus dans l'assurance et la banque de financement et d'investissement.

* L'OREAL s'est adjugé 2,38% à 127,1 euros. Raymond James a relevé son conseil sur la valeur de "surperformance" à "achat fort", le broker misant sur une accélération de l'activité et de la croissance des résultats au second semestre, toutes les divisions du groupe de cosmétiques ayant, selon lui, la capacité de maintenir leurs gains de parts de marché cette année.

* La hausse de VALEURS offrant un profil DEFENSIF témoigne des craintes des investisseurs sur l'activité en France, qui reste à la traîne du reste de la zone euro au vu des derniers indices PMI.

ESSILOR a pris 2,09% à 73,38 euros, PERNOD-RICARD 1,71% à 85,06 euros et AIR LIQUIDE 1,38% à 94,47 euros.

* ARKEMA a rebondi de 5,58% à 53,33 euros et signé la plus forte hausse du SBF 120 après une perte cumulée de près de 30% au cours des deux séances précédentes, consécutive à un avertissement sur ses résultats.

* UBISOFT (+4,89% à 11,905 euros) a signé la deuxième plus forte hausse du SBF 120 après avoir accusé la plus forte baisse de l'indice lundi, sur des débouclements de position. Techniquement survendu, le titre rebondit après avoir retracé depuis son plus haut du 12 juin environ 50% du rally entamé le 16 octobre, qui l'avait porté de 7,55 à 15,34 euros.

* STERIA a gagné 4,39% à 20,2 euros. Le groupe de services informatiques SOPRA (1,85% à 80,44 euros) s'est assuré 79,69% du capital et au moins 69,52% des droits de vote de Steria à la clôture de son offre publique d'échange, a annoncé l'Autorité des marchés financiers.

* ALCATEL-LUCENT (-3,11% à 2,462 euros) a accusé la plus forte baisse du CAC 40. Des analystes estiment que la valeur offre un potentiel de hausse limité alors que les cours intègrent déjà les perspectives de l'équipementier, et jugent le profil de risque de la valeur plus élevé que celui du marché.

Les BANCAIRES (-0,76%) et l'AUTOMOBILE (-0,98%) ont accusé les plus fortes baisses sectorielles en Europe.

* Les bancaires ont été pénalisées par les bons chiffres d'activité aux Etats-Unis qui ont relancé les craintes d'un relèvement des taux directeurs de la Fed plus tôt que prévu.

BNP PARIBAS a lâché 1,43% à 49,47 euros, SOCIETE GENERALE 1,35% à 36,455 euros.

* L'automobile a été affectée, selon des traders, par des informations sur l'ouverture d'une enquête des autorités chinoises de la concurrence visant Chrysler, filiale de FIAT (-3,11%).

RENAULT a perdu 1,1% à 61,12 euros et PSA 2,81% à 10,565 euros.

* ARCELORMITTAL et APERAM, dont l'activité est liée à la demande chinoise, ont perdu respectivement 1,3% à 10,615 euros et 4,24% à 24,985 euros, pénalisées par l'indice HSBC des services chinois tombé le mois dernier au plus bas depuis 2005.

* SOITEC a cédé 5,12% à 2,04 euros, plus forte baisse du SBF 120, la valeur testant un support technique entre 2,10-2,15 euros.

* AIR FRANCE-KLM a abandonné 3,91% à 7,501 euros. La Russie pourrait réduire, voire interdire l'utilisation par les compagnies européennes des couloirs aériens transsibériens, ce qui pourrait accroître le coût de leurs vols à destination de l'Asie, selon le quotidien économique russe Vedomosti.

* CGG (-3,56% à 7,076 euros) est tombée en matinée à un plus bas de 10 ans, à 7,065 euros, plombée par les incertitudes entourant l'avenir du groupe spécialisé dans les services parapétroliers et sa capacité à redresser la situation malgré des mesures visant à accélérer sa restructuration.

* VICAT s'est replié de 2,38% à 56,1 euros. Le cimentier a enregistré une progression de ses volumes au premier semestre. Il avait renoué avec la croissance en Egypte tandis que ses performances en Inde ont progressé. En revanche, le bénéfice net part du groupe a baissé à cause de la dévaluation de la monnaie du Kazakhstan.

(Raoul Sachs, Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Dominique Rodriguez)

Copyright © 2014 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...