Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

Marché : Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

Marché : Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de ParisMarché : Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

PARIS (Reuters) - Les valeurs du jour mardi à la Bourse de Paris, qui a clôturé en hausse, l'espoir d'un apaisement des tensions en Ukraine, la volonté de se projeter davantage vers les résultats d'entreprises et les derniers chiffres de l'inflation aux Etats-Unis ayant alimenté le rebond du marché.

L'indice CAC 40 a avancé de 1,5% à 4.369,52 points.

* TOTAL a gagné 3,13% à 51,35 euros, premier contributeur à la hausse du CAC 40. La valeur, qui avait été pénalisée récemment par les perspectives de nouvelles sanctions à l'égard de Moscou, a profité d'une relative atténuation de la situation dans l'est de l'Ukraine mais aussi des craintes sur l'offre en pétrole nourries par les tensions dans la bande de Gaz et en Libye.

* TECHNIP a progressé de 3,96% à 77,80 euros, plus forte hausse du CAC 40 dans le sillage de Saipem, le groupe italien de services pétroliers progressant de 4,15% à Milan à la faveur de rumeurs évoquant une possible sortie d'Eni qui aurait, selon la presse transalpine, sondé à ce sujet les intérêts de Rosneft, Subsea7 et Seadrill.

* AIRBUS GROUP, qui avait souffert récemment comme d'autres valeurs liées à l'aéronautique des tensions géopolitiques, en particulier en Ukraine avec le crash de l'avion de Malaysia Airlines, a grimpé de 2,58% à 44,405 euros. La valeur a également profité de la baisse de l'euro tombé sous 1,35 dollar, à 1,3468 dollar vers 18h, contre 1,37 dollar au début du mois.

* De nombreuses VALEURS CYCLIQUES ont profité de la volonté des investisseurs de passer des tensions géopolitiques à la microéconomie, ainsi que de l'inflation américaine suggérant que la Réserve fédérale devrait continuer de dénouer en douceur sa politique monétaire ultra-accommandante.

VINCI a fini en hausse de 2,91% à 53,44 euros, ALCATEL-LUCENT de 2,6% à 2,844 euro et SCHNEIDER ELECTRIC de 2,36% à 67,77 euros. Hors CAC, APERAM a pris 4,2% à 26,07 euros.

* En revanche, PUBLICIS (-4,69% à 56,11 euros) a accusé la plus forte baisse du SBF 120, la valeur ayant même touché en séance un plus bas de près d'un an après avoir prévenu qu'il lui serait "très difficile" d'atteindre sa prévision de croissance pour 2014 après un coup de frein brutal au deuxième trimestre.

* Des VALEURS du LUXE comme KERING (-0,13% à 155,60 euros) ou CHRISTIAN DIOR (-0,38% à 144,10 euros) ont pâti de la publication semestrielle jugée décevante de Swatch Group (-2,9%), le groupe suisse ayant enregistré une baisse de 11% de son bénéfice net au cours du premier semestre.

* GECINA (-0,99% à 105 euros) a annoncé mardi un résultat récurrent net en repli de 0,7% pour le premier semestre 2014 et a revu à la baisse son programme d'investissements pour l'année.

* SOITEC s'est adjugé 7,69% à 2,38 euros, le fabricant de matériaux semi-conducteurs profitant de ses prévisions pour la suite de son exercice décalé 2014-2015.

* MONTUPET a encore gagné 5,21% à 64,36 euros, au lendemain d'un gain de 4%. Les analystes anticipent une accélération de la croissance pour le chiffre d'affaires du deuxième trimestre que le groupe annoncera ce jeudi.

* GENFIT a grimpé de 4,81% à 32,91 euros, les investisseurs américains s'intéressant de près à la valeur depuis une note de Deutsche Bank le 14 juillet.

* STMICROELECTRONICS s'est octroyé 3,46% à 6,96 euros. Son concurrent ARM Holdings (+5,7%) a publié un bénéfice en hausse de 9% de au deuxième trimestre, porté par une forte demande pour ses licences de processeurs.

* SOLOCAL (+8,62% à 0,63 euro) a fini en tête des hausses du SBF 120, la valeur ayant franchi à la hausse une résistance technique située vers 0,60 euro.

* BIOALLIANCE PHARMA (+5,33% à 7,91 euros) a annoncé lundi le lancement aux Etats-Unis du Sitavig, son traitement de l'herpès labial, par son partenaire commercial Innocutis Holdings LLC. En outre, BioAlliance s'est vu délivrer un nouveau brevet par l'Office américain des brevets et des marques qui confère au Sitavig une exclusivité de marché jusqu'en décembre 2029.

(Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Pascale Denis)

Copyright © 2014 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...