Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

Marché : Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

Marché : Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de ParisMarché : Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

PARIS (Reuters) - Les valeurs du jour mercredi à la Bourse de Paris, où l'indice CAC 40, qui a touché dans la matinée un nouveau plus haut de 5 ans et demi à 4.420,94 points, a fini en baisse de 0,4% à 4.396,91 points, l'inquiétude liée aux émergents revenant avec la chute du rouble à un plus bas de 5 ans en raison d'un risque de défaut de l'Ukraine.

L'audition, jeudi, de la présidente de la Fed Janet Yellen devant la commission bancaire du Sénat américain, est d'autant plus attendue.

* Les valeurs télécoms ont occupé le devant de la scène boursière parisienne, Bouygues Telecom ayant annoncé une nouvelle offre fixe à 19,99 euros par mois et relancé la guerre des prix parmi les opérateurs français.

ORANGE (-3,37% à 9,305 euros) a accusé la plus forte baisse du CAC 40, et ILIAD (-5,75% à 167,1 euros), maison mère de Free, la plus forte baisse du SBF 120.

BOUYGUES, qui avait sensiblement progressé en séance après cette annonce et des résultats 2013 meilleurs que prévu, a réduit ses gains pour finir quasiment sans changement (-0,07% à 30,225 euros).

* SAFRAN a perdu 2,29% à 49,54 euros, testant ainsi une nouvelle zone de support après avoir enfoncé sa moyenne mobile 20 jours le 9 février et perdu plus de 5% au cours des quatre dernières séances.

* SCHNEIDER ELECTRIC a perdu 2,26% à 64,03 euros, poursuivant une correction entamée depuis le début de la semaine

après avoir gagné 5,58% au cours des deux dernières séances de la semaine dernière, les résultats du groupe ayant alors été avalisés par le marché.

* KERING a perdu 2,16% à 149,6 euros et LVMH 1,6% à 135,15 euros. Le luxe a été pénalisé par une étude de Credit Suisse qui a abaissé sa recommandation sur le secteur de "surpondérer" à "benchmark" (neutre), le broker soulignant que quelque 50% de leurs chiffres d'affaires sont réalisés sur les marchés émergents. Credit Suisse a abaissé son conseil sur LVMH de "surperformance" à "neutre" et son objectif de cours de 142 à 140 euros. [RECO/FR]

* AIRBUS GROUP (+1,62% à 53,97 euros) a fini en tête des hausses du CAC 40. Le groupe a annoncé une augmentation de la cadence de production de l'A320 pour satisfaire une avalanche de commandes venant d'Asie et du Moyen-Orient, et s'est dit déterminé à muscler son pôle défense et espace.

* VALLOUREC a progressé de 1,42% à 38,17 euros après une présentation de Petrobras, jugée rassurante par un broker, le brésilien ayant fait état d'une baisse moins forte qu'attendu de son bénéfice net trimestriel, à 6,28 milliards de reais (1,95 milliard d'euros).

* STMICROELECTRONICS (+4,83% à 6,494 euros) a fini en tête des hausses de l'indice SBF 120 après, selon des traders, des propos du directeur Europe du groupe, Paul Grimme, qui a déclaré à Bloomberg que le marché des semi-conducteurs se stabilisait en zone euro.

* AIR FRANCE-KLM a gagné 3,74% à 9,985 euros. Jefferies a relevé sa recommandation de "sous-performance" à "conserver" avec un objectif de cours porté de 5,80 à 10 euros.

* AREVA a pris 3,02% à 21,84 euros, soutenu, selon un analyste, par le coût que pourrait représenter pour EDF (-2,11% à 28,135 euros) la prolongation du parc de centrales nucléaires françaises et par l'anticipation de résultats "solides".

* EDF - Le président de SOLVAY (+0,09% à 112,6 euros) Jean-Pierre Clamadieu a démenti une information du Canard enchaîné faisant de lui l'un des favoris pour prendre la présidence d'EDF en remplacement d'Henri Proglio, qui, selon l'hebdomadaire satirique, ne sera pas reconduit à son poste.

* MAUREL ET PROM a perdu 3,16% à 11,63 euros après l'abaissement de la recommandation de Goldman Sachs d'"acheter" à "neutre" sur le titre, le broker jugeant le potentiel du groupe pétrolier français moins attrayant.

* PSA a gagné 1,7% à 12,88 euros. Moody's Investors Service a relevé la perspective sur Banque PSA Finance de négative à stable, tout en confirmant ses notations.

* NORBERT DENTRESSANGLE (-1,23% à 109,73 euros) a fait état d'une stabilité de son résultat opérationnel avant écarts d'acquisition (Ebita) en 2013, à 141,7 millions d'euros, la performance de son pôle Logistique ayant compensé le retrait de la rentabilité opérationnelle de la division Transport, pénalisée par des charges de restructuration. Le groupe avait dit tabler pour 2013 sur un résultat opérationnel comparable à celui des dernières années.

(Raoul Sachs, Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Dominique Rodriguez)

Copyright © 2014 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...