Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

Marché : Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

Marché : Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de ParisMarché : Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

PARIS (Reuters) - Liste des valeurs suivies jeudi à la Bourse de Paris, qui a clôturé en net repli, pénalisée par des publications d'entreprises jugées à nouveau décevantes, auxquelles se sont ajoutés une contraction de l'activité industrielle (PMI) en Chine en janvier et un ralentissement aux Etats-Unis.

L'indice CAC 40 a perdu 1,02% à 4.280,96 points.

* AIRBUS GROUP (-3,85% à 54,90 euros) a accusé la plus forte baisse du CAC 40, plombé par la forte remontée de l'euro passé largement au-dessus de 1,36 dollar - à 1,3680 dollar vers 18h contre 1,3546 la veille - sur fond d'amélioration de la conjoncture en zone euro, où la croissance du secteur privé a démarré l'année à un rythme plus élevé que prévu.

* ALSTOM (-3,79% à 22,455 euros) a continué de perdre du terrain, deux jours après son avertissement et au lendemain de celui d'ABB. Depuis le début de la semaine, Alstom a perdu 18,55%.

* De nombreuses VALEURS CYCLIQUES ont été délaissées sur fond d'interrogations à l'égard de la croissance mondiale après les PMI chinois et américains.

SCHNEIDER ELECTRIC s'est contracté de 2,37% à 62,60 euros, RENAULT de 1,61% à 67,06 euros ou encore SAINT-GOBAIN de 1,39% à 40 euros.

* Le SECTEUR TECHNOLOGIQUE européen (-2,76%) a accusé la plus forte baisse sectorielle en Europe, également pénalisé par Nokia (-10,66%), dont les ventes de la filiale d'équipements de réseaux ont chuté de 22% au quatrième trimestre.

ALCATEL-LUCENT a perdu 3,83% à 3,01 euros et STMICROELECTRONICS 1,77% à 5,767 euros.

* Le secteur des MÉDIAS a reculé de 1,68% après l'avertissement de l'éditeur britannique Pearson (-8,24%).

TF1 a abandonné 3,97% à 13,54 euros, M6 3,24% à 16 euros et PUBLICIS 1,34% à 66,10 euros.

* A rebours de tendance, VALLOUREC a gagné 2,45% à 39,295 euros, plus forte hausse du CAC 40, la valeur rebondissant sur un support technique à 38,3 euros.

* GEMALTO (+2,31% à 91,06 euros) a clôturé à un nouveau plus haut historique. Des analystes estiment que le groupe pourrait atteindre plus rapidement que prévu son objectif d'un doublement du bénéfice opérationnel à horizon 2017.

* Les groupes TÉLÉCOMS français ont avancé malgré les craintes suscitées par la guerre des prix à laquelle se livre le secteur en France et qui pourrait se poursuivre selon certains investisseurs.

ORANGE a gagné 0,63% à 9,42 euros, BOUYGUES 0,56% à 29,515 euros et VIVENDI 0,46% à 19,755 euros. ILIAD s'est octroyé 3,93% à 176 euros.

* CRÉDIT AGRICOLE a grimpé de 0,49% à 10,19 euros. Des analystes, comme chez UBS, voient de nombreux catalyseurs pour la valeur cette année, à commencer par une amélioration des fonds propres.

* PSA (+4,27% à 11,48 euros) a fini en tête des hausses du SBF 120. Les investisseurs continuent de saluer le projet d'augmentation de capital de trois milliards d'euros du groupe à laquelle le chinois Dongfeng et l'Etat français devraient participer à parité.

* BIOMÉRIEUX a pris 1,84% à 80,45 euros, plusieurs brokers ayant relevé leur objectif de cours après la prévision par le spécialiste du diagnostic in vitro d'une hausse de ses ventes comprise entre 3% et 5% en 2014, après une hausse de 4,6% de son chiffre d'affaires en 2013.

* SOLOCAL (-4,9% à 1,36 euro) a enregistré le plus fort recul du SBF 120, la valeur se reposant sur un support technique à 1,36 euro sous la pression d'une ligne de tendance baissière passant par 1,43 euro.

* RÉMY COINTREAU a fini en baisse de 0,73% à 59,46 euros. Le directeur général du cognac Rémy Martin, principal centre de profit du groupe Rémy Cointreau, a quitté son poste, trois semaines seulement après la démission du directeur général du groupe de spiritueux.

* LATÉCOÈRE (+1,43% à 15,62 euros) a enregistré une croissance de ses ventes de près de 7% en 2013, année qu'il termine avec un portefeuille de commandes équivalent à plus de quatre années de chiffre d'affaires.

* BIOALLIANCE PHARMA s'est envolé de 20,91% à 6,65 euros après avoir annoncé que la Food and Drug Administration (FDA) avait accordé le statut "Fast Track" à son produit Validive dans la prévention et le traitement de la mucite orale induite par la radiothérapie et/ou la chimiothérapie chez les patients atteints d'un cancer.

Alexandre Boksenbaum-Granier et Raoul Sachs, édité par Dominique Rodriguez

Copyright © 2014 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...