Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

Marché : Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

Marché : Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de ParisMarché : Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

PARIS (Reuters) - Les valeurs du jour jeudi à la Bourse de Paris, où l'indice CAC 40 a clôturé en hausse de 1,64% à 4.177,03 points au lendemain de la décision de la Fed de réduire à partir de janvier ses achats mensuels d'obligations tout en indiquant qu'elle maintiendrait ses taux directeurs à un bas niveau pendant une longue période.

* PUBLICIS (+5,42% à 65,88 euros) a signé la plus forte hausse du SBF 120, le groupe profitant d'un regain d'intérêt des investisseurs depuis que des sources ont indiqué à Reuters que la Commission européenne allait autoriser sans condition la fusion avec l'américain Omnicom. Jefferies a relevé son objectif de cours sur la valeur française de 60 à 71,6 euros avec un conseil à l'achat.

Le secteur des médias européens (+2,33%) a été porté par le projet de fusion des activités de télé payante du groupe Mediaset (+16,45%) en Italie et en Espagne.

* LES VALEURS FINANCIERES et CYCLIQUES ont mené le mouvement.

* AXA a pris 3,38% à 19,435 euros, CREDIT AGRICOLE 1,85% à 9,094 euros, BNP PARIBAS 1,0% à 54,34 euros et SOCIETE GENERALE 1,49% à 40,835 euros.

VINCI, qui a remporté un contrat aux Etats-Unis pour un montant de 440 millions d'euros, a gagné 2,87% à 46,075 euros, SCHNEIDER ELECTRIC 2,83% à 61,5 euros, LAFARGE 2,73% à 52,61 euros.

* La perspective de taux durablement bas a profité également au secteur IMMOBILIER. UNIBAIL-RODAMCO a pris 1,05% à 177,35 euros, ICADE 2,1% à 65,55 euros.

* Ce contexte favorable a permis à TECHNIP, qui a remporté quatre contrats en mer du Nord, de gagner 3,73% à 65,14 euros sur des achats bon compte de même que CGG (+1,43% à 11,685 euros). Les deux tires avaient chuté ces deux derniers jours, respectivement de 10,5% et de 20%, sur des perspectives jugées décevantes annoncées par les deux groupes.

* EDF (-1,39% à 25,115 euros) a accusé la plus forte des rares baisses du CAC 40. Bruxelles a ouvert une enquête sur le projet de centrale nucléaire britannique mené par EDF.

* PLASTIC OMNIUM (-2,81% à 19,39 euros) a accusé la plus forte baisse du SBF 120, la valeur ayant enfoncé une résistance à 19,995.

* DASSAULT AVIATION (-2,92% à 893,15 euros) a accusé le coup de l'échec du Rafale au Brésil face au Gripen du suédois Saab (+28%), un contrat espéré de longue date. Malgré ce revers, le PDG de l'avionneur a déclaré à Reuters qu'il était "assez confiant" de pouvoir signer le contrat géant du Rafale en Inde dans les mois qui viennent.

* DERICHEBOURG a gagné 4,71% à 2,221 euros, la Commission européenne ayant donné son accord pour le rachat par Swissport de Servisair, filiale du groupe de services aux entreprises et aux collectivités.

* COMPAGNIE DES ALPES (-2,09% à 14,5 euros) a vu les résultats de son exercice 2012-2013 chuter, plombés par des pertes dans ses parcs de loisirs, et annoncé de nouveaux objectifs de croissance et de rentabilité à cinq ans.

Raoul Sachs, Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Jean-Michel Bélot

Copyright © 2013 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...