Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

Marché : Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

Marché : Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de ParisMarché : Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

PARIS (Reuters) - Liste des valeurs suivies mercredi à la Bourse de Paris, qui a clôturé pratiquement inchangée malgré sa forte hausse de la veille, les signes de reprise économique et les avancées du dossier syrien ayant compensé les difficultés boursières des valeurs technologiques.

L'indice CAC 40, qui a pris 1,89% la veille, a gagné 0,06% à 4.119,11 points.

* Les UTILITIES européennes (+1,85%) ont signé la plus forte hausse sectorielle en Europe dans le sillage des allemands RWE (+6,57%) et E.ON (+4,79%), pour lesquels les investisseurs une réglementation plus favorable après les élections allemandes.

GDF SUEZ (+3,3% à 17,86 euros) a fini en tête des hausses du CAC 40, VEOLIA ENVIRONNEMENT a progressé de 1,29% à 12,605 euros et EDF de 1,16% à 22,235 euros.

* LES VALEURS BANCAIRES européennes (+0,53%) ont progressé dans le sillage des établissements espagnols (+1,53%) et italiens (+2,85%) alors que les investisseurs se montrent plus optimistes pour le secteur financier.

SOCIÉTÉ GÉNÉRALE a avancé de 0,87% à 37,065 euros, CRÉDIT AGRICOLE de 0,78% à 8,25 euros, NATIXIS de 0,41% à 3,65 euros. BNP PARIBAS est resté stable (+0,02% à 50,75 euros).

* Les groupes de MEDIAS ont été entourés, des investisseurs saluant leur capacité à capter la reprise économique européenne tout en limitant les effets du ralentissement des pays émergents.

TF1 a grimpé de 2,21% à 12,47 euros, PUBLICIS de 1,33% à 60,25 euros et HAVAS de 1,29% à 6,12 euros.

* En revanche, GEMALTO (-6,42% à 78,65 euros) a accusé la plus forte baisse du SBF 120 dans des volumes ayant représenté 3,2 fois leur moyenne quotidienne des trois derniers mois, victime de l'absence de la technologie NFC sur les nouveaux modèles d'iPhone présentés la veille par le géant américain Apple.

STMICROELECTRONICS a perdu 1,51% à 6,457 euros, les investisseurs attendant de voir le contenu du nouveau téléphone d'Apple en particulier ses systèmes microélectromécaniques (MEMS).

* ALCATEL-LUCENT a reculé de 6,07% à 2,523 euros, la valeur fermant un "gap" ouvert la veille entre 2,517 euros et 2,618 euros. Mais l'intérêt et l'optimisme des investisseurs pour l'équipementier télécoms demeurent comme l'illustre le relèvement de recommandation de Berenberg de "vendre" à "conserver" sur la valeur.

* Les SSII ont, elles, pâti d'une note sectorielle de Berenberg dans laquelle le broker souligne notamment les risques de fragmentation et d'intensification de la concurrence pour le marché. Berenberg a abaissé sa recommandation sur ATOS de "conserver" à "vendre" et sur CAPGEMINI d'"acheter" à "conserver".

ATOS a perdu 2,02% à 57,25 euros et CAPGEMINI 0,33% à 43,875 euros.

* ALSTOM s'est replié de 1,43% à 26,84 euros. Credit suisse a abaissé son conseil sur le titre de "neutre" à "sous-performer", le broker anticipant une croissance plus lente des bénéfices que celle de la concurrence ainsi que des rendements moins élevés dans un contexte de marché difficile et de progression limitée des marges.

* VIVENDI a abandonné 1,12% à 16,70 euros. Vincent Bolloré et Jean-René Fourtou semblaient vouloir jouer l'apaisement alors que leurs divergences sur la gouvernance du groupe a plongé le géant français de médias et de divertissement dans une nouvelle crise.

* NICOX s'est octroyé le titre de valeur du jour avec un bond de 15,66% à 2,88 euros, plus forte hausse du SBF 120 dans volumes ayant représenté plus de 22 fois leur moyenne quotidienne des trois derniers mois, après avoir reçu une opinion positive des autorités européennes pour le naproxcinod, un anti-inflammatoire utilisé pour lutter contre la dystrophie musculaire de Duchenne.

* ORPEA (+7,18% à 38,265 euros) a confirmé l'ensemble de ses objectifs financiers pour 2013 après avoir enregistré une nette amélioration de sa rentabilité au premier semestre en dépit de sa politique d'investissements dirigée notamment vers l'international.

* PLASTIC OMNIUM a encore grimpé de 4,316% à 19,70 euros au lendemain d'une hausse de plus de 5% à la suite de la division par trois de son nominal et de l'annonce dans le cadre du salon automobile de Francfort, d'un investissement de 1,2 milliard d'euros d'ici 2016 avec la construction de 16 nouvelles usines, dont la moitié en Chine, selon des analystes.

* LANSON (-2,36% à 31 euros) a fait état mardi de résultats en baisse au titre du premier semestre et prévenu que l'absence de visibilité sur les marchés européens l'empêchait de communiquer des perspectives pour 2013.

Alexandre Boksenbaum-Granier et Raoul Sachs, édité par Cyril Altmeyer

Copyright © 2013 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...