Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

Marché : Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

Marché : Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de ParisMarché : Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

PARIS (Reuters) - Les valeurs du jour à la Bourse de Paris, où l'indice CAC 40 a clôturé en baisse de 1,32% à 3.933,78 points, l'aversion au risque étant montée en fin de séance avec la question syrienne. La fermeture de Wall Street lundi pour Labor Day a freiné les initiatives.

Sur la semaine, le CAC 40 a perdu 3,33%, sa plus forte baisse hebdomadaire depuis les 3,87% perdus au cours de la semaine du 16 juin. Sur l'ensemble du mois d'août, il perd 1,48%. L'indice conserve toutefois un gain de 8,04% depuis le début de l'année.

* En fin d'après-midi, les investisseurs ont joué la baisse de l'indice et pénalisé les poids lourds. SANOFI (-2,04% à 72,69 euros), TOTAL (-1,4% à 41,915 euros), BNP PARIBAS (-2,01% à 47,415 euros) et AXA (-2,22% à 16,485 euros) ont été les principaux contributeurs au recul du CAC 40.

* Les FINANCIÈRES, les CYCLIQUES -notamment les technologiques et l'automobile- et les PÉTROLIÈRES ont également été les principaux moteurs de la baisse.

* STMICROELECTRONICS (-3,17% à 6,042 euros) a accusé la plus forte baisse du CAC 40, CAPGEMINI a perdu 2,47% à 41,44 euros.

* CRÉDIT AGRICOLE a lâché 2,61% à 7,645 euros, SOCIÉTÉ GÉNÉRALE 1,65% à 33,115 euros. CNP ASSURANCES a perdu 3,95% à 13,38 euros.

* RENAULT (-2,1% à 54,08 euros), MICHELIN (-2,02% à 72,39 eutos). Hors CAC 40, PSA a lâché 4,49% à 10,75 euros.

* BOUYGUES (-2,87% à 23,665 euros) a accusé, pour la deuxième séance consécutive, une des plus fortes baisses du CAC 40 après avoir fait l'objet d'abaissement de recommandation consécutives à la publication de ses résultats semestriels.

* ESSILOR a perdu 2,47% 81,69 euros après un repli de plus de 1% jeudi consécutif à l'ajustement en baisse de son objectif de ventes pour 2013.

* L'ensemble des pétrolières et assimilées a fléchi dans le sillage des cours du brut. VALLOUREC a perdu 2,11% à 45,39 euros, TECHNIP -1,31% à 88,0 euros. Hors CAC, CGG (-5,55% à 17,96 euros), qui a également enfoncé sa moyenne mobile à 50 jours, à 18,51 euros, a accusé la plus forte baisse du SBF 120.

* DANONE a perdu 1,61% à 56,34 euros après avoir prévenu que l'activité de sa division Nutrition infantile en Asie serait en recul au troisième trimestre à la suite des rappels de certains laits infantiles sur huit marchés (Nouvelle-Zélande, Singapour, Malaisie, Chine, Hong Kong, Viêtnam, Cambodge et Thaïlande).

* L'ORÉAL (+3,15% à 126,25 euros) a signé la deuxième plus forte hausse du CAC 40, le numéro un mondial des cosmétiques profitant de résultats semestriels solides et de spéculations sur le devenir de la participation de Nestlé (29,4%).

* GEMALTO, meilleure performance du SBF 120, a grimpé de 4,04% à 87,07 euros, des analystes saluant la publication, jeudi, de la nouvelle confirmation des objectifs financiers pour 2013 du groupe.

* EADS a résisté au mouvement de baisse et pris 0,46% à 43,605 euros. Exane BNP Paribas, qui a relevé son objectif de cours sur le titre de 31% à 64 euros, estime que la visibilité est forte pour le groupe européen, qui se négocie avec une décote de 30% par rapport à ses concurrents de l'aviation civile.

* HERMÈS (+2,11% à 253,7 euros) a une nouvelle fois dépassé les attentes avec une progression de 14% de son résultat opérationnel semestriel, et le groupe de luxe a réaffirmé son objectif de parvenir sur l'année à une rentabilité proche du record de 32,1% atteint en 2012.

* IPSEN a abandonné 2,44% à 28,0 euros après avoir abaissé l'objectif de croissance de ses ventes 2013 en médecine de spécialité, affectées par la détérioration des conditions de marché au Moyen-Orient et en Chine, mais a maintenu son objectif de marge.

* LAGARDERE a abandonné 2,54% à 23,035 euros après avoir annoncé des dépréciations d'une ampleur inattendue 1,76% chez Lagardère active et parallèlement une hausse de 23% de son résultat opérationnel courant (Résop) dans les médias au premier semestre 2013. Oddo Securities, qui a abaissé sa recommandation sur le titre d'"acheter" à "neutre", s'est dit surpris par le montant des dépréciations exceptionnelles.

* AIR FRANCE-KLM a perdu 2,16% à 5,695 euros, pénalisé comme l'ensemble du secteur, par la situation en Syrie.

* NRJ GROUP a perdu 3,53% à 6,55 euros, le groupe de radio et de télévision ayant publié des résultats semestriels pénalisés par la télévision et inférieurs aux attentes de certains analystes.

* ETAM DEVELOPPEMENT a bondi de 25,87% à 22,53 euros, s'approchant ainsi du prix de 23 euros par action offert par les actionnaires qui contrôle le groupe dans le cadre de deux offres publiques d'achat sur le capital du groupe de prêt-à-porter.

Raoul Sachs, Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Dominique Rodriguez

Copyright © 2013 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...