Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

Marché : Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

Marché : Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de ParisMarché : Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

PARIS (Reuters) - Les valeurs du jour mercredi à la Bourse de Paris, qui a clôturé en hausse, le marché parisien profitant des chiffres jugés solides du commerce chinois dans des volumes cependant limités en ce jour férié en France.

L'indice CAC 40 a avancé de 0,89% à 3.956,28 points, au plus haut depuis juillet 2011, dans des volumes représentant 82% de leur moyenne quotidienne des trois derniers mois et 2,4 milliards d'euros sur NYSE Euronext:

* De nombreuses VALEURS CYCLIQUES ont profité des statistiques montrant que les exportations chinoises avaient progressé de 14,7% en avril en rythme annuel et ses importations de 16,8%.

STMICROELECTRONICS (+4,76% à 7,132 euros) a signé la plus forte hausse du CAC 40, SAINT-GOBAIN s'est octroyé 2,76% à 32,17 euros, TECHNIP 2,5% à 85,56 euros et SCHNEIDER ELECTRIC 2,27% à 58,50 euros. L'indice Stoxx du secteur européen de la construction (+1,45%) a fini en tête des hausses sectorielles en Europe et celui des ressources de base a gagné 1,05%.

* LAFARGE a encore pris 4,35% à 53,26 euros au lendemain d'un gain de 4,4%. Le premier cimentier mondial a confirmé mardi qu'il atteindrait probablement son objectif de désendettement au second semestre, et a rassuré sur sa capacité à maintenir ou augmenter ses prix.

La valeur a également été soutenue par Holcim (+5,1%), qui a fait état d'une hausse de son bénéfice trimestriel, soutenue par des économies, des hausses de prix ainsi que la vente d'une participation dans Cement Australia.

* SOCIETE GENERALE (+1,92% à 30,72 euros) est reste entourée au lendemain d'une progression de 5,68% liée à l'annonce d'un nouveau plan d'économies et a profité d'arbitrages réalisés au détriment du CREDIT AGRICOLE (-0,54% à 7,05 euros), dont la publication trimestrielle a déçu certains analystes.

BNP PARIBAS a reculé de 0,67% à 44,65 euros dans le sillage de l'établissement portugais Banco Espirito Santo (-10,62%), qui a fait état d'une perte trimestrielle résultant d'une hausse des créances douteuses liée à la récession au Portugal.

* A rebours de tendance, ALSTOM a encore perdu 2,1% à 27,805 euros, plus forte baisse du CAC 40, après sa chute d'environ 12% mardi suite à un avertissement sur ses résultats.

* GEMALTO a baissé de 1,68% à 60,37 euros, la valeur se reposant sur un support technique autour de 60 euros après avoir échoué à franchir une résistance entre 65 et 66 euros fin avril. Le titre pourrait désormais chercher à fermer un gap, resté ouvert depuis fin août et partiellement comblé le mois dernier, notent des analystes graphiques.

* ARCELORMITTAL a cédé 1,4% à 9,549 euros. Lakshmi Mittal, le président-directeur général du groupe a annoncé que le premier sidérurgiste mondial avait souffert au premier trimestre d'une demande "très faible" en Europe et de la baisse des prix du minerai de fer.

* EUTELSAT COMMUNICATIONS (-8,39% à 24,735 euros) a accusé la plus forte baisse du SBF 120 dans des volumes ayant représenté 3,7 fois leur moyenne quotidienne des trois derniers mois, l'opérateur de satellites ayant prévenu la veille que la croissance de son chiffre d'affaires annuel ressortirait dans le bas de sa fourchette de prévisions.

Dans son sillage, SES s'est replié de 3,59% à 22,675 euros.

* EUROFINS SCIENTIFIC a fini en repli de 4,54% à 153,50 euros après avoir accéléré sa baisse en début d'après-midi, la valeur ayant enfoncé plusieurs résistances techniques importantes au lendemain d'une publication trimestrielle jugée sans surprise par des analystes.

* TF1 a reculé de 3,44% à 7,85 euros dans des volumes représentant 3,1 fois leur moyenne quotidienne des trois derniers mois, le groupe télévisuel ayant abaissé son objectif de chiffre d'affaires pour 2013 et fait état d'une perte au premier trimestre en raison d'un environnement difficile.

De son côté, son concurrent M6 a grimpé de 0,35% à 12,95 euros.

* TELEPERFORMANCE (+6,18% à 36,24 euros) a signé la plus forte hausse du SBF 120 et a touché un plus haut de 12 ans après l'activité réalisée au premier trimestre par le numéro un mondial des centres d'appel.

* De son côté, THALES (+5,53% à 35,20 euros) s'est négocié à un plus haut de trois ans, JPMorgan se montrant optimiste sur la valorisation de l'équipementier présent dans la défense, la sécurité et l'aérospatiale.

* APERAM (+4,12% à 9,829 euros) a fait état d'une perte nette pour le septième trimestre consécutif, mais compte sur une hausse de son bénéfice avant impôts, intérêts, dépréciations et amortissements (Ebitda) au deuxième trimestre.

Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Marc Angrand

Copyright © 2013 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...