Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

Marché : Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

Marché : Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de ParisMarché : Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

PARIS (Reuters) - Les valeurs du jour lundi à la Bourse de Paris, où l'indice CAC 40 a reculé de 0,10% à 3.836,27 points à la clôture, la dégradation de la note de crédit de l'Italie ainsi que des indicateurs moins bons que prévu en Chine et en France ayant incité les investisseurs à la prudence.

En l'absence de catalyseurs, le volume d'affaires sur le CAC 40 a été relativement peu fourni, avec un peu moins de 2 milliards d'euros échangés sur Nyse Euronext.

* VEOLIA ENVIRONNEMENT (-2,59% à 10,35 euros) a accusé la plus forte baisse du CAC 40 après avoir gagné 17,7% au cours des huit dernières séances. Goldman Sachs n'est plus à l'achat sur la valeur, soulignant sa récente surperformance par rapport au secteur des services aux collectivités.

* Le SECTEUR DE L'IMMOBILIER a subi des prises de bénéfices, foncières et promoteurs soufflant après des résultats jugés solides et à la veille de l'ouverture du Mipim, le salon international de l'immobilier, à Cannes jusqu'à vendredi.

UNIBAIL-RODAMCO a reculé de 1,43% à 182,90 euros tandis que NEXITY a affiché le plus fort repli du SBF 120 (-2,9% à 26,275 euros). SILIC a baissé de 1,99% à 81,65 euros, ICADE de 1,23% à 67,27 euros et MERCIALYS de 1,21% à 15,905 euros.

L'indice Stoxx 600 du secteur immobilier a signé la plus forte baisse sectorielle en Europe (-0,89%).

* STMICROELECTRONICS a abandonné 1,34% à 6,09 euros, le titre retombant sous sa moyenne mobile à 50 jours. Le fabricant de semi-conducteurs a annoncé la démission de Didier Lamouche, PDG de ST-Ericsson, la coentreprise détenue à parité avec le suédois Ericsson, à compter du 31 mars.

* CREDIT AGRICOLE a perdu 0,88% à 7,193 euros. Morgan Stanley a abaissé son opinion de surpondérer à pondération en ligne.

Par ailleurs, la 'banque verte' va signer la cession du courtier Cheuvreux à Kepler Capital Markets le 22 mars, une transaction qui devrait être "négative" à hauteur de 70 millions pour le groupe bancaire, a déclaré à Reuters une source proche du courtier actions.

* EADS, en tête des hausses du CAC 40, a signé un nouveau plus haut historique en clôture à 40,52 euros (+1,3%) soutenu par la baisse de l'euro passé en cours de séance sous la barre de 1,30 dollar.

Par ailleurs, le directeur commercial de la filiale Airbus, John Leahy, a annoncé que le nouveau gros porteur A350 allait effectuer son premier vol cet été et a indiqué que l'avionneur comptait vendre cette année au moins 200 avions A320 de la génération actuelle.

* AXA a gagné 1,18% à 14,11 euros, signant sa cinquième séance de hausse d'affilée. Le titre, qui évolue dans une configuration haussière, a renoué avec ses niveaux atteints fin juillet 2011.

* MICHELIN a profité de rachats à bon compte pour avancer de 0,97% à 68,50 euros après avoir abandonné plus de 2% au cours des deux dernières séances.

Citi a remplacé Michelin par Continental (-1,24%) dans sa liste de valeurs préférées, tout en restant à l'achat sur le titre avec un objectif de cours à 80 euros. Le broker ajoute qu'en termes de cash flow disponible et de dynamique bénéficiaire, il préfère Continental.

Morgan Stanley a relevé son objectif de cours de 76 à 79 euros, restant à pondération en ligne.

* GEMALTO (+0,87% à 72,81 euros) a aussi repris des couleurs après avoir perdu 2,5% lors des deux séances précédentes et avant la publication de ses résultats annuels le 14 mars.

* ARCELORMITTAL a avancé de 0,93% à 11,455 euros. UBS est passé à l'achat sur le titre, estimant que le désendettement du sidérurgiste va progresser en 2013.

* PAGES JAUNES a signé la plus forte hausse du SBF 120 sur un bond de 7,46% à 2,16 euros. La valeur a bénéficié d'achats à bon compte après avoir lâché près de 30% depuis son plus haut de clôture de l'année le 1er février.

* VICAT a grimpé de 7,24% à 48,045 euros, la valeur ayant franchi plusieurs résistances techniques, dont sa moyenne mobile à 50 jours.

Dans une note, Citi a par ailleurs estimé que la valeur offrait un fort potentiel de croissance à un horizon de deux à trois ans.

* IPSOS (-2,73% à 28,815 euros) a accusé la plus forte baisse du SBF 120 derrière Nexity, le titre étant dans une configuration technique baissière après avoir cassé une zone de support à 29,63 euros.

* STENTYS (-6,22% à 12,97 euros) a souffert de prises de bénéfices après une envolée de plus de 10% la semaine dernière sur des spéculations concernant les résultats d'une étude.

La société a finalement confirmé samedi les résultats positifs de cette étude et a annoncé qu'elle prévoyait d'étendre la commercialisation de ses stents.

Blandine Hénault, Raoul Sachs, édité par Dominique Rodriguez

Copyright © 2013 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...