Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

Marché : Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

Marché : Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de ParisMarché : Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

PARIS (Reuters) - Liste des valeurs suivies jeudi à la Bourse de Paris, qui a clôturé en hausse, soutenue notamment par la baisse inattendue des inscriptions hebdomadaires au chômage aux Etats-Unis alors que le président de la BCE Mario Draghi n'a rien dit sur une possible future baisse des taux.

L'indice CAC 40 a pris 0,53% à 3.793,78 points.

* SAINT-GOBAIN a pris 3,13% à 31,30 euros, signant la plus forte hausse du CAC 40.

Le groupe a annoncé la construction de sa première usine de plaques de plâtre en Indonésie, un marché en forte croissance ainsi que la cession de ses activités tubes et fondations en PVC à l'américain Westlake Chemical pour 175 millions de dollars (135 millions d'euros).

* CARREFOUR a grimpé de 2,88% à 22 euros. Le géant de la distribution a bouclé son exercice 2012 sur des résultats jugés encourageants et des moyens accrus pour réaliser les investissements nécessaires à la reconquête de ses marchés.

* De nombreuses VALEURS européennes appartenant au secteur des BIENS DE CONSOMMATION ont gagné du terrain suite à une note sectorielle favorable de Crédit suisse, le broker jugeant normale la prime actuelle de 40% pour ces valeurs dans le contexte actuelle. Selon l'intermédiaire, cette prime pourrait même encore augmenter.

L'ORÉAL a gagné 2,38% à 118,45 euros. DANONE, pour laquelle Crédit suisse a relevé son objectif de cours de 44 à 54 euros, a avancé de 2,29% à 55,34 euros.

* EADS s'est octroyé 1,41% à 39,99 euros malgré la hausse de la monnaie unique à près de 1,31 dollar, soutenu par l'optimisme des analystes sur le groupe européen d'aérospatiale et de défense depuis la publication de ses résultats fin février.

Airbus a en outre engrangé 162 commandes nettes au cours des deux premiers mois de l'année.

* A rebours de tendance, GEMALTO (-1,69% à 72,75 euros) a accusé la plus forte baisse du CAC 40, la valeur se reposant sur un support technique autour de 72,5 euros après avoir bondi de plus de 14% depuis fin janvier.

* SOCIÉTÉ GÉNÉRALE a perdu 0,61% à 29,46 euros. Selon son document de référence 2012, la banque a entamé des discussions avec les autorités américaines concernant des transactions en dollars effectuées dans des pays faisant l'objet de sanctions de la part des Etats-Unis.

* JCDECAUX (-3% à 20,37 euros) a accusé la plus forte baisse du SBF 120 après avoir dit prévoir un léger repli de sa croissance organique sur les trois premiers mois de l'exercice 2013 en raison de "difficultés accrues en Europe".

* AIR FRANCE-KLM a reculé de 1,78% à 8,157 euros avec son indice sectoriel (-1,07%), plombé par National Express, qui a chuté de 11% alors que son principal actionnaire entend vendre la moitié de sa participation dans la société de transport britannique.

* CLUB MÉDITERRANÉE (+4,7% à 14,47 euros) a signé la meilleure performance du SBF 120 suite à sa publication montrant, selon Société générale, que le groupe résiste bien à la crise.

Club Med a annoncé une hausse des réservations pour l'été 2013 après avoir enregistré une baisse de 2,5% de son chiffre d'affaires à taux de change constant pour son premier trimestre fiscal.

* PSA PEUGEOT CITROËN a avancé de 4,36% à 6,317 euros. La filiale bancaire du constructeur, Banque PSA Finance, espère collecter 400 millions d'euros cette année et à terme un milliard d'euros en année pleine grâce à un nouveau livret d'épargne destiné à diversifier ses sources de financement.

* PLASTIC OMNIUM a grimpé de 4,341% à 34,85 euros. L'équipementier automobile a annoncé la fermeture l'été prochain de son usine de production de pare-chocs à Herentals, en Belgique, qui emploie 123 personnes et a vu ses volumes de production baisser de moitié depuis 2007.

* MANITOU (-12,09% à 12 euros) et HAULOTTE (-1,1% à 7,21 euros) ont été tous les deux chahutés dans des volumes étoffés (respectivement 19,5 fois et 3,6 fois leurs moyennes quotidiennes des trois derniers mois), les deux fabricants de nacelles élévatrices ayant fait état de résultats annuels inférieurs aux attentes du marché.

* INSIDE SECURE, plus forte baisse de toute de la Bourse, s'est effondré de 21,71% à 2,38 euros dans des volumes très élevés (17,5 fois leur moyenne habituelle), la société spécialisée dans les technologies de communication sans fil ayant annoncé un doublement de sa perte nette en données ajustées et ayant dû renoncer à son objectif de chiffre d'affaires 2014.

* AUDIKA s'est adjugé 6,27% à 9,49 euros après avoir obtenu une nouvelle ligne de crédit de 22,1 millions d'euros destinée à allonger la maturité de sa dette et à assurer son développement.

Alexandre Boksenbaum-Granier et Raoul Sachs, édité par Matthieu Protard

Copyright © 2013 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...