Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

Marché : Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

Marché : Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de ParisMarché : Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

PARIS (Reuters)) - Les valeurs du jour jeudi à la Bourse de Paris, où le CAC 40 a clôturé en hausse de 0,85% à 3.723,0 points, au lendemain d'un rebond de 1,92%, porté par les engagements des responsables de la Fed et la BCE de poursuivre leur soutien à l'économie par des moyens non conventionnels.

La séance a été aussi marquée par une batterie de publications de résultats d'entreprises. Au cours du mois de février, le CAC 40 a perdu 0,26% :

* ESSILOR (+5,94% à 79,05 euros) a signé la plus forte hausse du CAC 40 et du SBF 120. Le groupe estime que les besoins mondiaux d'ophtalmologie compenseront les aléas de la conjoncture économique et soutiendront ses résultats en 2013, après un exercice 2012 porté par le dynamisme des pays émergents.

* EADS s'est classé derrière et a ajouté 5,49% (à 39,18 euros) aux 6,53% gagnés mercredi après la publication de résultats 2012 meilleurs qu'attendu qui ont conduit plusieurs brokers, comme Deutsche Bank, Société générale ou encore Kepler à relever leurs estimations de bénéfice 2013 ou leurs objectifs de cours.

* ALSTOM a progressé de 2,91% à 33,8 euros alors que le groupe a tenu jeudi une deuxième journée de réunion avec des analystes financiers. La contribution d'Alstom aux résultats 2012 de Bouygues, qui détient 29,4% de son capital, a progressé de 26,3% à 240 millions.

* VEOLIA ENVIRONNEMENT a gagné 1,31% à 9,638 euros après des résultats 2012 pénalisés par ses activités dans les déchets. Mais le groupe est en avance sur son programme de désendettement et estime disposer des ressources nécessaires pour trouver de nouveaux relais de croissance.

* CAPGEMINI, plus forte baisse du CAC 40, a subi des prises de bénéfice et a perdu 1,75% à 37,695 euros au lendemain d'un gain de plus de 2%.

* BOUYGUES, qui a fait un bond de plus de 13% mercredi après ses résultats, a lâché 1,43% à 21,64 euros. Nomura reste neutre sur la valeur et estime qu'il y a beaucoup à faire pour redresser la situation du pôle télécoms. Les analystes crédit de Natixis jugent la situation financière "un peu tendue" et déplorent que Bouygues maintienne le dividende dans ces conditions.

* FRANCE TELECOM a abandonné 1,17% à 7,419 euros alors qu'ILIAD a confirmé sa poussée dans le mobile. Par ailleurs, DEUTSCHE TELEKOM (-0,02%) a déclaré jeudi que le groupe allemand et France Télécom entendaient conserver la majorité dans EE, leur coentreprise mobile en Grande-Bretagne.

* ILIAD a gagné 2,12% à 146,6 euros. La maison mère de Free a poursuivi la conquête de nouveaux clients dans la téléphonie mobile au quatrième trimestre, ce qui lui a permis d'afficher une croissance record en 2012. Iliad a exclu pour le moment un rapprochement entre sa filiale Free mobile et l'un des opérateurs français concurrents.

* UBISOFT a gagné 4,88% à 8,39 euros, la valeur étant toujours dans une configuration graphique haussière engagée en fin de semaine dernière après avoir franchi la résistance de 7,56 euros.

* TELEPERFORMANCE a gagné 4,72% à 31,53 euros. Exane BNP Paribas a relevé son objectif de cours de 31 à 34 euros et réitéré son opinion à surperformance. Portzamparc a réitéré son conseil d'achat et relevé de 6% son estimation de BPA 2013.

* GROUPE STERIA (-9,96% à 12,57 euros) a accusé la plus forte baisse du SBF 120 après la publication de résultats 2012 jugés mitigés et l'absence de prévisions chiffrées pour 2013.

* CGG a chuté de 8,78% à 19,02 euros après avoir livré des prévisions de croissance 2013 inférieures aux attentes. Le groupe de services pétroliers a renoué avec les bénéfices en 2012, grâce notamment à une meilleure efficacité opérationnelle de ses navires et une augmentation des prix au second semestre.

* ARKEMA a perdu 3,94% à 77,82 euros. Le groupe de chimie a annoncé un dividende en forte hausse au titre de 2012, exercice au cours duquel il a enregistré un Ebitda en ligne avec son objectif et proche du record de 2011 mais un résultat net inférieur aux attentes.

* IPSOS a perdu 4,35% à 30,035 euros après avoir annoncé mercredi soir que son volume d'activité lors des derniers mois de l'année 2012 avait été inférieur à ses prévisions en raison de l'aggravation de l'environnement économique et des incertitudes politiques en Europe et aux Etats-Unis.

* AÉROPORTS DE PARIS a gagné 4,25% à 64,7 euros. Le groupe va proposer une nette hausse de son dividende au titre de 2012 après des résultats conformes aux attentes et vise pour 2013 une légère croissance de ses résultats sur la base d'une stabilité du trafic.

* EUROFINS SCIENTIFIC a gagné 2,5% à 151,9 euros. HSBC, qui a relevé son conseil sur la valeur de "neutre" à "surpondérer", juge le titre sous-valorisé alors que le laboratoire de bioanalyse devrait profiter des conséquences du scandale de la viande chevaline.

* BELVEDERE était suspendu dans l'attente de l'issue d'une assemblée générale extraordinaire plutôt tendue, où un groupe d'actionnaires exigeaient la révocation des dirigeants.

Raoul Sachs, Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Dominique Rodriguez conditionnées au paiement de redevances (fees).

Copyright © 2013 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...