Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Les valeurs suivies à la clôture de Bourse de Paris

Marché : Les valeurs suivies à la clôture de Bourse de Paris

Marché : Les valeurs suivies à la clôture de Bourse de ParisMarché : Les valeurs suivies à la clôture de Bourse de Paris

PARIS (Reuters) - Les valeurs du jour jeudi à la Bourse de Paris, où le CAC 40 a clôturé en forte baisse de 1,34% à 4.301,26 points mais au-dessus de son plus bas du jour (4.277,58 points), plombé comme les autres indices européens par les fortes craintes entourant les banques portugaises et par la chute de la production industrielle en France et en Italie.

* Les PARAPÉTROLIÈRES ont été à la peine. TECHNIP (-3,7% à 75,71 euros) a accusé la plus forte baisse du CAC 40 et CGG (-7,32% à 8,98 euros) la plus forte baisse du SBF 120. Liberum a maintenu son conseil de conserver Technip, jugeant trop faible la marge de la partie qui revient au groupe dans un consortium qui vient de remporter un contrat onshore pour un projet de développement gazier en Indonésie.

* SAINT-GOBAIN (-3,36% à 38,305 euros) a poursuivi une dégringolade de près de 10% engagée depuis le 23 juin, date à laquelle le titre est passé sous sa moyenne mobile à 20 jours.

* Plus gros volumes de la cote, BNP PARIBAS (-1,4% à 47,69 euros) et SOCIETE GENERALE (-2,15% à 36,695 euros) ont pesé sur la cote. CREDIT AGRICOLE a perdu 2,06% à 10 euros, NATIXIS 1,49% à 4,7 euros.

Les VALEURS BANCAIRES (-1,65%) ont accusé une des plus fortes baisses sectorielles en Europe. L'autorité de régulation des marchés financiers portugais (CMVM) a décidé de suspendre la cotation de Banco Espirito Santo (BES), dont l'action avait perdu auparavant jusqu'à 19%, dans l'attente d'un communiqué de la banque.

* Poids lourd du CAC 40, TOTAL a perdu 1,84% à 50,59 euros et a été le plus gros contributeur à la baisse de l'indice, sur fond de baisse des cours du pétrole brut.

* CNP ASSURANCES a perdu 1,34% à 15,15 euros et AXA 1,05% à 17,505 euros, les assureurs, comme les banques, étant pénalisés par le Portugal. CNP a par ailleurs annoncé la signature d'un accord de distribution exclusif de long terme avec Santander Consumer Finance ainsi que l'acquisition de 51% de ses filiales d'assurance-vie et non-vie pour un montant de 290 millions d'euros.

* AIR FRANCE-KLM est reparti à la baisse (-3,58% à 8,435 euros). Cantor a abaissé son conseil sur la valeur d'achat à conserver et son objectif de cours de 12 à 9,5 euros. [RECO/FR]

* SAFRAN (+1,51% à 46 euros) a rebondi et fini en tête des hausses du CAC 40, mais sans parvenir à dépasser le bas du gap baissier (46,11/46,0 euros) ouvert mercredi après que Kepler Cheuvreux a abaissé son conseil d'achat à conserver.

* ALSTOM a gagné 0,84% à 25,715 euros. La Commission européenne a jugé le décret français, déjà utilisé pour Alstom, imposant aux groupes étrangers d'obtenir l'autorisation de l'Etat pour prendre le contrôle d'entreprises stratégiques françaises compatible avec les traités européens, a déclaré le ministre de l'Economie Arnaud Montebourg.

* KERING (+0,74% à 156,3 euros) a également résisté, soutenue par BURBERRY (+3,17%) qui, malgré ses craintes concernant l'impact des changes sur ses bénéfices, a fait état d'une hausse de 12% de ses ventes à données constantes pour son premier trimestre.

* TELEPERFORMANCE (+3,08% à 47,465 euros) a signé la plus forte hausse du SBF 120, la Bourse ayant salué un accord en vue d'acquérir Aegis USA, un acteur des services clients aux États-Unis, aux Philippines et au Costa-Rica, pour un montant de 610 millions de dollars.

* VEOLIA ENVIRONNEMENT (-1,49% à 12,865 euros) a annoncé un accord avec des fonds gérés par Oaktree Capital Management en vue de céder ses activités de gestion de l'eau, des déchets et de l'énergie en Israël.

Par ailleurs, les marins de la SNCM en grève depuis 17 jours ont voté la suspension de leur mouvement. Les six syndicats, parvenus avec le négociateur du gouvernement à un compromis donnant un sursis de cinq mois à la compagnie maritime, ont toutefois fait planer la menace d'une nouvelle grève si aucune "solution pérenne" n'était trouvée d'ici la fin de l'année.

* ASSYSTEM (-2,23% à 21,51 euros) a porté mercredi soir de 120 à 140 millions d'euros le montant minimal de l'émission obligataire convertible perpétuelle annoncée en début de journée.

* NICOX (-4,24% à 2,098 euros) a annoncé un recentrage de ses ressources commerciales américaines sur le déploiement national de Sjö - un test de diagnostic - et le lancement de produits RetnaGene - des tests génétiques -, ainsi qu'une modification de son accord de licence avec la société Rapid Pathogen Screening.

(Raoul Sachs, édité par Dominique Rodriguez)

Copyright © 2014 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...