Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Les valeurs suivies à la Bourse de Paris à mi-séance

Marché : Les valeurs suivies à la Bourse de Paris à mi-séance

Marché : Les valeurs suivies à la Bourse de Paris à mi-séanceMarché : Les valeurs suivies à la Bourse de Paris à mi-séance

PARIS (Reuters) - Les valeurs à suivre jeudi à la Bourse de Paris, où l'indice CAC 40 avance de 0,58% à 4.472,04 points vers 13h30, soutenu par les propos rassurants de la présidente de la Fed sur la poursuite d'une politique monétaire accommodante, et par la volonté apparente de Vladimir Poutine d'éviter un conflit d'envergure en Ukraine.

Dans un marché peu actif (moins d'un milliard d'euros traité sur le CAC sur Euronext) en ce jour férié de commémoration de la victoire des alliés sur l'Allemagne nazie, la hausse du CAC 40 reste mesurée dans l'attente de l'issue de la réunion de la BCE et surtout de la conférence de presse de son président.

* Les valeurs de la sidérurgie, des métaux et des mines mènent la hausse à Paris dans le sillage d'APERAM, ancien pôle acier inoxydable d'ARCELORMITTAL qui l'avait introduit en Bourse en 2011.APERAM s'envole de plus de 16% et signe la plus forte hausse de l'indice SBF 120 au lendemain de la publication de résultats du premier trimestre nettement supérieurs aux attentes. Plusieurs brokers sont passés à l'achat.ARCELORMITTAL (+2,06%) est en tête des hausses du CAC 40. ERAMET gagne 3,1356%, IMERYS 1,94%.

* Dans un environnement monétaire appelé à rester expansif, compte tenu d'une croissance molle et d'une inflation très faible, les valeurs cycliques rebondissent. SCHNEIDER ELECTRIC prend 1,32%, RENAULT 1,34%.

* DANONE (+1,31 euro) s'offre un rebond technique après avoir testé un important support à 50,4 euros mercredi.

* SOLVAY gagne 1,12%. La Commission européenne a approuvé la coentreprise formée par Solvay et le suisse Ineos après que les deux partenaires ont accepté de céder des usines et certains actifs.

* AREVA (+4,21%) et CAPGEMINI (+1,01%) ont conclu des accords portant, d'une part, sur un partenariat commercial de services informatiques d'un milliard d'euros sur 10 ans, et, d'autre part, sur la reprise d'Euriware et de ses filiales par le groupe Capgemini.

* AREVA, en hausse de 4,12%, fournira les turbines au consortium emmené par GDF SUEZ (+1,04%), retenu par les autorités françaises pour construire et exploiter des éoliennes au large du Tréport et de Noirmoutiers.

* ALCATEL-LUCENT (-0,86%) accuse la plus forte des rares baisses du CAC 40.

* CGG (-4,26%) poursuit sa dégringolade au lendemain de la publication de résultats trimestriels en très forte baisse. Ce jeudi, Citi, Barclays et UBS ont abaissé leurs objectifs de cours.

* ARKEMA cède 1,81% au lendemain d'une baisse de plus de 3% après l'annonce d'une baisse de son chiffre d'affaires et de son Ebitda, imputable à la dégradation des conditions de marché dans les gaz fluorés industriels et à des effets de change négatifs.

* LAGARDERE perd 4,88% sur des prises de bénéfice après avoir gagné plus de 11% depuis la mi-avril.

* FIMALAC (+1,33%) a annoncé mercredi un chiffre d'affaires consolidé de 25 millions d'euros au premier trimestre, contre 11,9 millions un an plus tôt. Compte tenu des règles comptables, les principales participations du groupe (notamment Fitch et Groupe Lucien Barrière) font l'objet d'une mise en équivalence et ne sont pas intégrées à ce chiffre d'affaires consolidé, est-il précisé dans un communiqué.[

* NRJ GROUP (-3,19%) a publié mercredi un chiffre d'affaires trimestriel en baisse de 12,2% à 84,4 millions d'euros, affaibli par le repli du pôle "Spectacles et autres productions" qui a pâti de l'arrêt, début 2014, de la comédie "1789 Les amants de la Bastille".

* GENERALE DE SANTE (+2,04%) a enrgistré une baisse de son chiffre d'affaires et de son excédent brut d'exploitation (EBE) au premier trimestre, caractérisé par un environnement économique et tarifaire dégradé ainsi que par les cessions opérées par le groupe sur cette période.

* GENFIT (+2,79%) a annoncé mercredi que sa trésorerie s'élevait à 20,91 millions d'euros au 31 mars 2014, contre 16,9 millions d'euros un an plus tôt.

(Raoul Sachs, édité par Marc Angrand)

Copyright © 2014 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...