Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Les valeurs à suivre à mi-séance de la Bourse de Paris

Marché : Les valeurs à suivre à mi-séance de la Bourse de Paris

Marché : Les valeurs à suivre à mi-séance de la Bourse de ParisMarché : Les valeurs à suivre à mi-séance de la Bourse de Paris

PARIS (Reuters) - Les valeurs à suivre mardi à la Bourse de Paris, en hausse à la mi-journée dans un marché optimiste et impatient avant la réunion de la BCE jeudi dont de nombreux investisseurs espèrent l'annonce d'un prochain programme d'assouplissement quantitatif.

A 12h44, l'indice CAC 40 avance de 0,43% à 4.398,74 points.

* LEGRAND (+4,23%) est en tête des hausses du SBF 120. Selon des traders, Bank of America Merrill Lynch a relevé son conseil sur la valeur en passant à l'achat.

* De nombreuses VALEURS CYCLIQUES et FINANCIÈRES bénéficient des espoirs du marché sur l'annonce de nouvelles mesures de la part de la BCE, même si certains mettent en garde sur le risque de déception élevée si l'institution présidée par Mario Draghi n'est pas à la hauteur des attentes.

RENAULT grimpe de 1,64%, SCHNEIDER ELECTRIC de 1,41 % et SAINT-GOBAIN de 0,9%. Du côté des financières, BNP PARIBAS prend 1,65%, CREDIT AGRICOLE 1,43% et SOCIETE GENERALE 1,15%.

* Du côté des groupes parapétroliers, VALLOUREC s'octroie 4,07%, soutenue par UBS qui a relevé son conseil sur la valeur de "neutre" à "acheter" sur le producteur de tubes sans soudure en acier, et CGG est en hausse de 3,37%, au lendemain d'un rebond sur un support technique vers 6,80 euros, des traders évoquant des rachats de positions vendeuses.

* En revanche, le secteur français des TÉLÉCOMS continue d'être agité par la poursuite des projets d'ILIAD (+2,76%) aux Etats-Unis qui met entre parenthèses les espoirs des investisseurs en faveur d'une consolidation du marché français.

ORANGE (-1,69%) accuse la plus forte des quelques baisses du CAC 40, imitée par NUMERICABLE (-3,47%) sur le SBF 120.

* APERAM recule de 2,99% à 23,85 euros, la valeur enfonçant deux supports techniques, l'un vers 24,5-24,6 euros et l'autre à près de 24 euros.

* FAURECIA baisse de 2,2% et VALEO de 0,91%. Exane BNP Paribas a abaissé son conseil sur les deux valeurs (de "neutre" à "sous-performer" sur Valeo et de "surperformer" à "neutre" sur Faurecia). Le levier opérationnel de Valeo semble "surestimé", souligne dans une note sectorielle le broker, qui évoque également ses craintes quant à une surchauffe sur les marchés en Amérique du Nord pour Faurecia.

* AIR FRANCE-KLM (+2,12%) est soutenue par les propos du PDG d'Air France Frédéric Gagey qui prévoit cette année une diminution de moitié par rapport à 2012 des pertes du moyen-courrier domestique.

* INGENICO (+1,11%) a annoncé un accord de partenariat avec la banque mexicaine Banco del Bajio qui utilisera ses terminaux dans le cadre de la modernisation de son parc. Les modalités financières du contrat n'ont pas été précisées.

* VALTECH (+5,26%) figure parmi les plus fortes hausses de l'indice CAC Mid & Small dans des volumes représentant 6,7 fois leur moyenne quotidienne des trois derniers mois sur Euronext, le groupe ayant fait état d'une hausse de sa marge d'Ebitda ajusté au premier semestre, soutenue par la croissance des activités numériques et le contrôle de ses dépenses opérationnelles.

* ARTPRICE.COM (+3,35%) a annoncé le lancement de tableaux de bord et d'indices gratuits et payants permettant notamment de comparer la cote graphique d'un artiste par rapport à celle d'un autre ou des indices boursiers.

* AKKA TECHNOLOGIES s'adjuge 2,88%. Le groupe a conclu un accord avec Daimler qui souhaite augmenter son volume d'activité avec MBtech, filiale d'ingénierie d'Akka spécialiste du secteur automobile, en Allemagne et à l'international. Par ailleurs, Maurice Ricci, PDG de la société, a déclaré au journal Les Echos souhaiter doubler de taille en Allemagne à travers notamment de la croissance externe.

* DEVOTEAM gagne 2,62%. Le groupe de conseil en technologies de l’information et de la communication a relevé son objectif de chiffre d'affaires 2014, qui devrait se situer au-dessus de 425 millions d’euros.

* SIPH (-1,6%), qui devait publier ses résultats semestriels le 15 septembre, a annoncé le décalage de cette publication de quelques semaines, la situation au Liberia ayant engendré des retards dans le travail de revue limitée des comptes. Ces perturbations ne devraient pas avoir d'incidence significative sur le niveau de production globale du groupe si elles devaient se prolonger, précise la société.

(Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Dominique Rodriguez)

Copyright © 2014 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...