Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Les valeurs à suivre à la mi-séance de la Bourse de Paris

Marché : Les valeurs à suivre à la mi-séance de la Bourse de Paris

Marché : La Bourse de Paris-Les valeurs à suivre mercredi (mi-séance)Marché : La Bourse de Paris-Les valeurs à suivre mercredi (mi-séance)

PARIS (Reuters) - Les valeurs à suivre mercredi à la Bourse de Paris où le CAC 40 recule de 0,23% à 4.355,63 points vers 12h30, plombé par la baisse de Total, la plus importante pondération de l'indice, le pétrolier étant affecté par l'impact potentiel des sanctions européennes sur ses activités en Russie et par l'annonce d'une baisse sensible de son résultat net.

Les marchés sont par ailleurs dans l'expectative avant la publication (à 14h30) de la première estimation du PIB américain au deuxième trimestre et, après la clôture en Europe, les conclusions des deux jours de réunion du comité de politique monétaire de la Fed.

* Plus gros volume de la cote, TOTAL lâche 2,41%. Lors de la présentation de ses comptes du deuxième trimestre, marqués par une baisse de 12% du bénéfice net, le groupe a annoncé avoir interrompu sa montée au capital du russe Novatek après la destruction d'un avion civil qui survolait une partie de l'Ukraine contrôlée par des séparatistes pro-russes.

* Deuxième contributeur à la baisse de l'indice, SCHNEIDER ELECTRIC perd 3,71% accuse une des plus fortes baisses du CAC 40 après avoir annoncé un recul de 1,1% de son chiffre d'affaires au deuxième trimestre liée à la faiblesse de sa division infrastructures mais limitée par l'intégration du groupe d'ingénierie britannique Invensys.

* LAFARGE (-4,2%) est la plus forte baisse du CAC 40, UBS ayant réduit son estimation de résultat 2014 sur le cimentier français. Les valeurs de la construction et des matériaux de construction (-1,12%) accusent la plus forte perte sectorielle en Europe, plombées par les résultats jugés décevants publiés par Holcim, qui devrait fusionner avec Lafarge, et par ceux de Heidelbergcement.

* AIRBUS GROUP (+4,13%) est en tête des hausses du CAC 40 après avoir annoncé une progression de 10% de son résultat opérationnel au premier semestre et confirmé son intention de céder sa participation de 46,3% dans DASSAULT AVIATION.

* SUEZ ENVIRONNEMENT gagne 3,13% après avoir publié mercredi des résultats en hausse au premier semestre 2014, portés par une plus-value de cession et par ses activités dans l'eau en Europe. Le groupe a fait savoir qu'il pourrait réaliser de nouvelles acquisitions d'ici à la fin de l'année.

* PSA PEUGEOT CITROEN (+6,18%) signe la plus forte hausse du SBF 120 après avoir renoué au premier semestre avec un bénéfice opérationnel grâce à des réductions de coûts et à une amélioration de ses prix. Le groupe affiche sur la période un free cash flow opérationnel de 1.667 millions d'euros.

* ERAMET (6,02%) se classe derrière après avoir annoncé que son résultat opérationnel courant était redevenu positif au premier semestre, grâce notamment à l'amélioration du prix du nickel. Cette progression devrait se poursuivre au second semestre à la faveur de la stabilisation des prix du manganèse et du redressement de la production.

* SOLOCAL GROUP (ex Pages Jaunes) grimpe de 3,17% après avoir publié mercredi un chiffre d'affaires semestriel en baisse mais globalement en ligne avec les attentes et, fort d'une progression de 0,4% de l'internet, a indiqué qu'il entendait renouer avec la croissance globale en 2015.

* REXEL (-4,56%) accuse l'une des plus fortes baisses du SBF 120 après avoir abaissé ses objectifs de croissance organique et de marge pour cette année après un premier semestre marqué par un environnement "difficile et incertain".

* AKKA TECHNOLOGIES (+1,97%) a confirmé mardi son objectif d'une légère progression de son chiffre d'affaires pour 2014 grâce à la hausse au deuxième trimestre de ses ventes à l'international, surtout en Allemagne, qui a compensé un environnement plus difficile en France. Au deuxième trimestre, ses ventes ont progressé de 4,7% à 220,1 millions d'euros.

* GFI INFORMATIQUE (+1,19%) s'attend à une progression de sa marge opérationnelle en 2014 après avoir enregistré une hausse de 18% de cette marge au premier semestre, à 20,1 millions d'euros. Le groupe se dit attentif à toute opportunité d'acquisition.

(Alexandre Boksenbaum-Granier, Matthieu Protard, Raoul Sachs, édité par Jean-Michel Bélot)

Copyright © 2014 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...