Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Les valeurs à suivre à la mi-séance à la Bourse de Paris

Marché : Les valeurs à suivre à la mi-séance à la Bourse de Paris

Marché : Les valeurs à suivre à la mi-séance à la Bourse de ParisMarché : Les valeurs à suivre à la mi-séance à la Bourse de Paris

PARIS (Reuters) - Les valeurs à suivre lundi à la Bourse de Paris, en hausse à la mi-journée à la suite de l'accord de principe obtenu entre les ministres des Finances de la zone euro pour prolonger de quatre mois l'aide financière dont bénéficie la Grèce.

A 12h01, l'indice CAC 40 gagne 0,29% à 4.845,04 points:

* CAPGEMINI grimpe encore de 2,32%, plus forte hausse du CAC 40, après un gain cumulé de près de 5% jeudi et vendredi, la valeur continuant de profiter de l'optimisme des analystes après que la SSII a fait état jeudi de résultats annuels supérieurs aux attentes et dit prévoir une nouvelle croissance en 2015.

* ESSILOR progresse de 1,65%. Jefferies, à l'achat sur le titre, a relevé son objectif de cours de 93 à 116 euros, le broker jugeant peu cher le groupe en Bourse au regard de son positionnement, de son bilan ou encore de sa stratégie de M&A créatrice de valeur.

* Les BANQUES de la zone euro avancent de 0,86% avec Banca Monte dei Paschi di Siena (+8,92), dopée par l'optimisme du marché sur l'intérêt des investisseurs pour l'augmentation de capital à venir de l'établissement italien. BNP PARIBAS s'octroie 0,94%.

En revanche, SOCIETE GENERALE et CREDIT AGRICOLE perdent tous deux 0,12%. HSBC (-5,6%) a annoncé un recul de 17% de son bénéfice imposable 2014 et a révisé à la baisse son objectif de retour sur fonds propres.

* LAFARGE est en hausse de 0,82%. Holcim (+1,11%) a fait état de résultats 2014 meilleurs que prévu grâce à des économies de coûts supérieures à son objectif et a réaffirmé que le rapprochement avec Lafarge devrait être finalisé d'ici la fin du premier semestre.

* En revanche, les valeurs liées aux MATIÈRES PREMIÈRES perdent du terrain, comme l'énergie (-0,17%) dans le sillage du repli des cours du pétrole (-0,16% pour le baril de Brent) et les ressources de base (-1,52%) avec les cours des métaux (-0,69% pour le cuivre).

TECHNIP se replie de 2,11%, plus forte baisse du CAC 40, et ARCELORMITTAL de 0,84%. Hors CAC 40, CGG cède 2,54% et MAUREL ET PROM 1,22%.

* GEMALTO (-1,42%) a annoncé ne pas s'attendre à subir de préjudice financier "significatif" à la suite d'un piratage présumé de ses cartes SIM par les services de renseignement britanniques et américains, qui a fait reculer de 3,7% l'action du spécialiste français de la sécurité numérique vendredi.

* COFACE (-6,75%) accuse la plus forte baisse du SBF 120 dans des volumes représentant 2,2 fois leur moyenne quotidienne des trois derniers mois sur Euronext. La France envisage de transférer de l'assureur-crédit à la Banque publique d'investissement (bpifrance) l'activité de gestion des garanties publiques à l'export pour le compte de l'Etat.

Les déboires de Coface incitent les investisseurs à opérer des arbitrages au profit d'EULER HERMES (+3,13%).

* AÉROPORTS DE PARIS baisse de 2,09%. HSBC a abaissé sa recommandation de "neutre" à "sous-pondérer" sur le titre avec un objectif de cours ramené de 103 à 100 euros.

* AREVA (-1,25%) a fait état lundi, avec plus d'une semaine d'avance sur le calendrier initial, d'une perte nette approchant les cinq milliards d'euros pour 2014, plombée par des pertes de valeurs et plusieurs provisions, ce qui pousse les investisseurs à s'interroger sur une éventuelle augmentation de capital.

* BOLLORÉ s'adjuge 3,65%, plus forte hausse du SBF 120. La semaine dernière, à la suite de l'intérêt de l'investisseur américain Carson Block, fondateur de la société de recherche financière Muddy Waters, valorisant le groupe industriel diversifié près du double de sa valeur, le titre a grimpé de plus de 7%.

* TARKETT est en hausse de 2,92% malgré la contraction sur un an de 1,5% du produit intérieur brut de la Russie en janvier. Des opérateurs de marché jugent excessives les craintes sur la valeur liées à la situation économique russe, qui a déjà pénalisé les résultats de la société l'an dernier.

* CELLECTIS bondit de 19,98% dans des volumes représentant le double de leur moyenne quotidienne des trois derniers mois sur Euronext après avoir déposé un document d'enregistrement auprès de l'autorité des marchés financiers américains, la Securities and Exchange Commission (SEC), en vue de sa cotation au Nasdaq.

* MEDTECH (+3,11%), société spécialisée dans les robots chirurgicaux, a annoncé lundi l'ouverture d'une filiale en Allemagne, premier marché européen de l'équipement médical, et le recrutement d'un vice-président des ventes pour l'Asie-Pacifique, le Moyen-Orient et l'Amérique latine.

(Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Dominique Rodriguez)

Copyright © 2015 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...