Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Les valeurs à suivre à la mi-séance à la Bourse de Paris

Marché : Les valeurs à suivre à la mi-séance à la Bourse de Paris

Marché : Les valeurs à suivre à la mi-séance à la Bourse de ParisMarché : Les valeurs à suivre à la mi-séance à la Bourse de Paris

PARIS (Reuters) - Les valeurs à suivre mercredi à la Bourse de Paris, en légère baisse à la mi-journée, des analystes s'interrogeant sur les résultats d'entreprises après des publications jugées décevantes et révisant à la baisse leurs attentes en la matière pour l'exercice 2013 (-8% pour le CAC 40 contre -2% six mois plus tôt, selon les données compilées par Datastream).

A 13h14, l'indice CAC 40 cède 0,24% à 4.313,59 points.

* LAFARGE (-2,33%) accuse la plus forte baisse du CAC 40, Exane BNP Paribas, qui a abaissé son conseil sur la valeur de "surperformer" à "sous-performer", jugeant élevées les attentes de résultats pour cette année et peu attrayante la valorisation du groupe confronté à des défis structurels dans les marchés émergents.

* De nombreuses VALEURS offrant un profil plus RISQUÉS comme les FINANCIÈRES ou les CYCLIQUES pâtissent des interrogations des investisseurs pour l'actuelle saison des résultats après de nombreuses publications décevantes.

CRÉDIT AGRICOLE, qui a annoncé la signature d'un contrat de cession de sa filiale bulgare Crédit Agricole Bulgaria à la Corporate Commercial Bank AD , recule de 1,57%, AXA de 0,65%, SOCIÉT GÉNÉRALE de 0,3%. Du côté des cycliques, SOLVAY abandonne 2,21%, VALLOUREC 1,57% et MICHELIN 1,28%.

L'indice Stoxx du secteur des assureurs européens (-0,88%) accuse la plus forte baisse sectorielle en Europe et celui des banques perd 0,54%.

* ALSTOM baisse encore de 1,88% dans le sillage d'ABB (-4,34%), qui a prévenu que son bénéfice net du quatrième trimestre serait sensiblement en dessous des attentes des analystes financiers en raison du peu de commandes engrangées par sa division énergie et d'un report de projets éoliens en mer du Nord.

Cet avertissement survient au lendemain de celui du français, qui a fait chuter Alstom de près de 14%.

* SCOR (-4,33%) accuse la plus forte baisse du SBF 120. Exane BNP Paribas a abaissé son conseil sur la valeur à "neutre", contre "surperformer" sur la valeur.

* INGENICO perd 2,38%, plus fort recul du SBF 120. Les analystes interrogés par Reuters évoquent une consolidation de la valeur après avoir gagné plus de 15% depuis le début de l'année (+1% environ pour le SBF 120 dans le même temps) et avant l'annonce de ses résultats annuels le 19 février.

* A rebours de tendance, CAPGEMINI s'adjuge 1,52%, UBS, qui a relevé son conseil sur la valeur de "neutre" à "acheter", anticipant une meilleure valorisation de la SSII en Bourse.

De son côté, ATOS cède 0,57% alors qu'UBS a abaissé sa recommandation sur le titre d'"acheter" à "neutre".

* Le secteur TECHNOLOGIQUE européen (+1,38%) est en tête des hausses sectorielles en Europe dans le sillage d'ASML (+7,13%), le numéro un mondial des équipements de production de semi-conducteurs s'étant montré plutôt optimiste pour le premier semestre 2014 après avoir annoncé des résultats du quatrième trimestre supérieurs aux attentes.

GEMALTO gagne 1,59%, plus forte hausse du CAC 40, ALCATEL-LUCENT 0,77% et, hors CAC, SOITEC 2,01% et STMICROELECTRONICS 1,39%.

* PSA grimpe de 5,76%, plus forte progression du SBF 120. Moody's a estimé que le projet d'augmentation de capital de trois milliards d'euros du constructeur automobile était favorable à la qualité du crédit de l'entreprise.

* RENAULT gagne 0,54%. La valeur est la préférée de Morgan Stanley dans le secteur auto, le broker, qui a relevé son objectif de cours sur le titre de 67 à 77 euros, saluant une valorisation intéressante et soulignant l'exposition du groupe à la reprise du marché automobile européen.

* TF1 (-0,24%) s'est retournée à la baisse après avoir gagné plus de 6% en matinée, la filiale du groupe de BTP Bouygues ayant conclu la veille un accord en vue de céder à l'américain Discovery Communications le contrôle d'Eurosport International.

Si les analystes saluent l'opération, certains, comme chez Société générale, estiment que la valorisation obtenue par TF1 est inférieure aux attentes des investisseurs. En outre, Canal+ (groupe Vivendi) a saisi l'Autorité de la concurrence contre TF1 qu'il accuse d'"abus de position dominante" sur le marché de la publicité télévisée.

* PIERRE & VACANCES CENTER PARCS (-2,59%) a publié un chiffre d'affaires en hausse de 8,2% à données comparables au premier trimestre de son exercice 2013-2014 grâce à la progression à deux chiffres des revenus de son pôle immobilier.

Société générale, qui salue un "bon premier trimestre pour le tourisme", a abaissé néanmoins son conseil sur le titre d'"acheter" à "conserver" en raison de la hausse du titre sur les trois derniers mois.

* SEB (-1,04%) a dit s'attendre à un impact défavorable des fluctuations des changes sur sa rentabilité en 2013 mais table sur un résultat opérationnel similaire à celui dégagé en 2012.

* SPIR COMMUNICATION chute de 9,85%, le groupe a dit s'attendre à une perte opérationnelle en 2013 mais proche de l'équilibre, en raison de la faiblesse des marchés de la publicité, de l'immobilier et de l'automobile.

Gilbert Dupont, qui conseille de vendre le titre, souligne dans une note qu'aucun élément n'a été communiqué quant aux réorganisations qui doivent être menées en interne pour redynamiser l'activité et réduire les coûts.

Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Jean-Michel Bélot

Copyright © 2014 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...