Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Les valeurs à suivre à la mi-séance à la Bourse de Paris

Marché : Les valeurs à suivre à la mi-séance à la Bourse de Paris

Marché : Les valeurs à suivre à la mi-séance à la Bourse de ParisMarché : Les valeurs à suivre à la mi-séance à la Bourse de Paris

PARIS (Reuters) - Les valeurs à suivre jeudi à la Bourse de Paris, où l'indice CAC, qui progresse de 0,44% à 3.790,44 points vers 12h45, n'est pas parvenu, comme hier, à se maintenir durablement au-dessus de la barre des 3.800 points, la prudence restant de mise dans l'attente de l'issue de la réunion du conseil de la Banque centrale européenne.

* CARREFOUR (+4,4%) signe la plus forte hausse du CAC 40. Le géant de la distribution, dont les résultats annuels illustrent un redressement de ses performances en France et dont la dette a été fortement réduite, va pouvoir accélérer le rythme de ses investissements en 2013.

* GEMALTO (-1,49%) accuse la plus forte baisse du CAC 40 sur des prises de bénéfice après avoir gagné 6,44% au cours des cinq dernières séances.

* SOCIETE GENERALE perd 1,0%. Selon son document de référence 2012, la banque a entamé des discussions avec les autorités américaines concernant des transactions en dollars effectuées dans des pays faisant l'objet de sanctions de la part des Etats-Unis.

* SAINT-GOBAIN gagne 2,88%. Le groupe a annoncé la construction de sa première usine de plaques de plâtre en Indonésie, un marché en forte croissance. (Le communiqué ). D'autre part, le groupe a annoncé la cession de ses activités tubes et fondations en PVC à l'américain Westlake Chemical pour 175 millions de dollars (135 millions d'euros).

* Les valeurs automobiles sont bien orientées.

* PLASTIC OMNIUM (+4,49%) est en tête des hausses du SBF 120 après avoir annoncé la fermeture l'été prochain de son usine de production de pare-chocs à Herentals, en Belgique. Cette usine, qui emploie 123 personnes, a vu ses volumes de production baisser de moitié depuis 2007, dit le groupe.

* PSA PEUGEOT CITROËN gagne 3,75%. Banque PSA Finance espère collecter 400 millions d'euros cette année grâce à un nouveau livret d'épargne destiné à diversifier ses sources de financement, a indiqué jeudi le directeur général de l'activité bancaire de PSA.

* MICHELIN prend 1,1% et RENAULT (inchangé) marque une pause au lendemain d'une forte progression consécutive à la signature par deux syndicats d'un accord de compétitivité en France.

* JCDECAUX (-2,57%) accuse la plus forte baisse du SBF 120 après avoir annoncé jeudi prévoir un léger repli de sa croissance organique sur les trois premiers mois de l'exercice 2013 en raison de "difficultés accrues en Europe".

* AIR FRANCE-KLM perd 2,2% sur des prises de bénéfice, le titre ayant engrangé 6,89% au cours des deux dernières semaines.

* CLUB MÉDITERRANÉE gagne 1,51% après avoir publié jeudi des revenus en baisse sur les trois premiers mois de son exercice, pénalisés par un environnement dégradé, mais a annoncé une hausse des réservations pour l'été 2013. . Société générale reste à l'achat, estimant que le groupe résiste bien à la crise économique. Même recommandation de Gilbert Dupont qui souligne que malgré la conjoncture, Club Med gagne des parts de marché.

* MANITOU (-10,18%) accuse la deuxième plus forte baisse de la Bourse après l'annonce par le fabricant de nacelles élévatrices de résultats inférieurs aux attentes, une marge opérationnelle inférieur à son objectif déjà revu en baisse en janvier (de 5% à 4%) et la démission de son directeur général. Dans le même secteur, HAULOTTE perd 4,39% après avoir annoncé aussi des résultats inférieurs aux attentes et ne pas verser de dividende au titre de 2012.

* INSIDE SECURE, plus forte baisse de toute de la Bourse, s'effondre (-29,28%) dans des volumes très élevés, la société spécialisée dans les technologies de communication sans fil ayant annoncé un doublement de sa perte nette en données ajustées et ayant dû renoncer à son objectif de chiffre d'affaires 2014.

* AUDIKA gagne 4,03% après avoir obtenu une nouveau ligne de crédit de 22,1 millions d'euros destinée à allonger la maturité de sa dette et à assurer son développement.

Raoul Sachs, édité par Jean-Michel Belot

Copyright © 2013 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...