Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Les valeurs à suivre à la clôture de la Bourse de Paris

Marché : Les valeurs à suivre à la clôture de la Bourse de Paris

Marché : Les valeurs à suivre à la clôture de la Bourse de ParisMarché : Les valeurs à suivre à la clôture de la Bourse de Paris

PARIS (Reuters) - Liste des valeurs suivies mercredi à la Bourse de Paris où l'indice CAC 40 a effacé ses gains dans l'après-midi et clôturé sans changement (+0,09% à 4.266,19 points). Le marché attend la publication du compte rendu de la réunion du FOMC de la Réserve fédérale américaine pour avoir des indications sur l'équilibre des forces entre colombes et faucons concernant l'analyse de la conjoncture et le calendrier de la normalisation des taux.

* Au centre de l'attention, AREVA a chuté de 15,66% à 10,18 euros et accusé la plus forte baisse du SBF 120 dans un volume d'échanges plus de 16 fois supérieur à sa moyenne quotidienne des trois derniers mois sur Euronext. La suspension des objectifs financiers du spécialiste français du nucléaire pour 2015 et 2016 soulève la question de sa recapitalisation.

* EDF (-0,2% à 22,92 euros) a annoncé mardi un nouveau retard dans la construction du réacteur nucléaire de nouvelle génération (EPR) de Flamanville, dont le démarrage est reporté d'un an à 2017. L'électricien attribue ce report aux "difficultés" rencontrées par Areva notamment pour assurer la livraison de certaines pièces.

* Les groupes PARAPÉTROLIERS européens (-1,91%) sont restés sous pression dans le sillage du norvégien Petroleum Geo-Services (PGS) (-6,89%), sur lequel Citigroup est passé à la vente sur fond d'interrogations sur le secteur avec un baril de Brent qui reste sous la barre des 80 dollars, à 79,26 dollars.

TECHNIP (-1,92% à 60,87 euros) a accusé la plus forte baisse du CAC 40. CGG a abandonné 4,33% à 6,517 euros, Goldman Sachs estimant que le risque de restructuration demeure élevé pour le groupe.

* Les PRODUITS de BASE (-1,58%) ont accusé la plus forte baisse sectorielle en Europe avec le recul des cours du minerai de fer tombés à un plus bas de cinq ans pour le contrat à échéance mai coté à la Bourse de Dalian.

ARCELORMITTAL a lâché 1,82% à 9,798 euros.

* La CONSTRUCTION (+0,49%) a enregistré la meilleure performance sectorielle en Europe.

A Paris, LAFARGE (+1,51% à 55,84 euros) a signé la plus forte hausse du CAC 40, la valeur ayant rebondi sur sa moyenne mobile à 50 jours (54,489 euros) franchi la veille.

* VEOLIA ENVIRONNEMENT a pris 1,27% à 14,32 euros. Des analystes estiment que la valeur offre un potentiel de hausse intéressant et que le titre n'intègre pas complètement les attentes de résultats. Le consensus Thomson Reuters I/B/E/S anticipe une croissance de 3% de l'activité cette année et de plus de 5% l'an prochain.

Les VALEURS BANCAIRES ont soutenu la cote. BNP PARIBAS a gagné 0,57% à 48,64 euros, CRÉDIT AGRICOLE 0,67% à 10,56 euros.

* AIRBUS GROUP a pris 0,56% à 47,0 euros. Airbus compte livrer son premier A350 autour du 12 décembre à Qatar Airways, son premier client, a annoncé un représentant de la compagnie aérienne.

* BUREAU VERITAS a abandonné 2,66% à 19,23 euros, le spécialiste français des services d'évaluation de conformité et de certification étant plombé par les perspectives du britannique Intertek (-7,92%).

* ARKEMA (-2,07% à 53,33 euros) a annoncé le lancement d'une augmentation de capital avec maintien du droit préférentiel de souscription d'environ 350 millions d'euros, qui s'inscrit dans le cadre du refinancement du projet d'acquisition de Bostik, numéro 3 mondial des adhésifs.

* Plus forte hausse du SBF 120, SOLOCAL a ajouté 4,11% (à 0,53 euro) aux 6,46% gagnés la veille, et continue son rebond après avoir touché ce mois-ci ses plus bas historiques, le marché ayant par ailleurs pris acte du rappel par l'ex-PagesJaunes de ses priorités - le digital et le désendettement - lors d'un Forum média organisé jeudi dernier par Gilbert Dupont.

* NUMERICABLE (+3,93% à 30,785 euros) a annoncé mardi que son augmentation de capital de 4,7 milliards d'euros destinée à compléter le financement du rachat de l'opérateur mobile SFR, filiale de Vivendi, avait été souscrite à 99,95%.

* SOITEC a pris 2,02% à 2,02 euros après avoir fait état d'une perte opérationnelle conforme à ses attentes et d'une réduction de son endettement au premier semestre 2014-2015, et avoir confirmé son objectif de profitabilité pour 2015-2016.

* MERCIALYS a gagné 1,88% à 17,88 euros, les investisseurs anticipant une baisse des charges financières de la foncière au lendemain de l'annonce par le groupe d'une opération d'échange obligataire.

(Raoul Sachs, Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Pascale Denis)

Copyright © 2014 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...