Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Les valeurs à suivre à la clôture de la Bourse de Paris

Marché : Les valeurs à suivre à la clôture de la Bourse de Paris

Marché : Les valeurs à suivre à la clôture de la Bourse de ParisMarché : Les valeurs à suivre à la clôture de la Bourse de Paris

PARIS (Reuters) - Les valeurs du jour mercredi à la Bourse de Paris, où l'indice CAC 40 a clôturé en légère hausse (+0,41% à 3.982,23 points) au terme d'une séance peu active et hésitante. L'indice a touché en séance un nouveau plus haut de l'année à 3.983,05 points sans, une fois encore, parvenir à franchir ses sommets de l'été 2011 au-delà de 4.000 points.

L'euphorie sur les actifs risqués entretenue par les banques centrales continue malgré l'annonce d'une persistance de la récession en zone euro, qui a gagné de nouveau la France.

* RENAULT (+4,46% à 58,5 euros) a fini une nouvelle fois en tête du CAC 40, après avoir déjà pris 7% lors des deux séances précédentes, toujours porté par les bonnes performances de Nissan. Dans son sillage, PSA a pris 4,49% à 6,557 euros.

* Les VALEURS FINANCIERES ont porté le marché, soutenues par les résultats de BMPS (+9,39%) et par l'envolée du titre Commerzbank (+11,88%) après un placement dans de bonnes conditions d'actions de la banque par le fonds de sauvetage allemand.

CRÉDIT AGRICOLE a gagné 3,9% à 7,187 euros, SOCIÉTÉ GÉNÉRALE 2,02% à 30,6 euros et BNP PARIBAS 1,57% à 45,75 euros, AXA 1,22% à 14,965 euros.

BNP PARIBAS, LVMH (+1,58% à 137,9 euros), RENAULT, SOCGEN ET AXA ont été les plus importants contributeurs à la hausse du CAC 40. L'indice Stoxx 600 des banques en Europe s'est adjugé 1,72%.

* Lanterne rouge du CAC 40, VIVENDI a perdu 1,66% à 15,72 euros après des résultats trimestriels pénalisés par les performances médiocres de la filiale télécom SFR.

* Toujours dans les télécoms, ILIAD a perdu 2,31% à 175,5 euros après avoir touché un plus haut historique mardi en séance à 180,60 euros. Le chiffre d'affaires du groupe a été tiré au premier trimestre par le dynamisme de sa division de téléphonie mobile Free. CM-CIC Securities abaisse néanmoins son conseil à "conserver", soulignant que le titre a atteint son objectif de cours à 180 euros.

* EADS a progressé de 1,59% à 43,115 euros, le titre profitant de plusieurs relèvements de recommandation et/ou d'objectifs de cours au lendemain de la publication de ses résultats trimestriels.

D'autre part, la compagnie nationale koweïtienne a choisi d'acquérir de nouveaux avions auprès d'Airbus, estimant que l'offre de la filiale d'EADS était la plus intéressante, selon des propos du ministre des Transports rapportés par la presse.

* ARKEMA a fait un bond de 6,9% à 77,95 euros, qui l'a hissé en tête des hausses du SBF 120. Le groupe de chimie a accusé une perte trimestrielle de 30 millions d'euros en raison d'une provision de 125 millions déjà annoncée liée à son exposition à Kem One. Les analystes de Gilbert Dupont soulignent toutefois que les résultats trimestriels sont "légèrement mieux" qu'attendu et relèvent que la direction s'attend à une amélioration au second semestre.

* NICOX a lâché 3,69% à 2,638 euros alors que la biotech a accusé une perte nette trimestrielle de 4,3 millions d'euros. Le titre, qui a subi des prises de bénéfice, reste gagnant de plus de 13% depuis le début de l'année après une envolée de 129,56% en 2012.

* Prise de bénéfices également sur RUBIS (-3,75% à 47,705 euros), qui a accusé la plus forte baisse du SBF 120 après un gain de 8,62% au cours des trois dernières semaines.

* SOLOCAL (ex-PAGESJAUNES) a reculé de 1,2% à 1,65 euro, la spéculation se dégonflant après que le groupe a annoncé mercredi avoir rejeté les résolutions présentées par Guy Wyser-Pratte, qui réclamait deux sièges au conseil d'administration. Les déclarations de Guy Wyser-Pratte, qui s'était dit prêt à engager un bras de fer avec le fonds Cerberus, avaient fait grimper la valeur de plus de 6% lundi.

* GAMELOFT a bondi de 7,37% à 5,68 euros après avoir publié un chiffre d'affaires trimestriel en hausse de 21%, porté par le succès de ses jeux pour smartphones et tablettes tactiles. Natixis est passé à l'achat contre neutre et porté son objectif de cours de 4,8 euros à 6,4 euros.

Raoul Sachs, Blandine Hénault, édité par Dominique Rodriguez

Copyright © 2013 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...