Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Les valeurs à suivre à la clôture de la Bourse de Paris

Marché : Les valeurs à suivre à la clôture de la Bourse de Paris

Marché : Les valeurs à suivre à la clôture de la Bourse de ParisMarché : Les valeurs à suivre à la clôture de la Bourse de Paris

PARIS (Reuters) - Les valeurs à suivre jeudi à la Bourse de Paris, qui a fini pratiquement inchangée une séance ayant alterné les hausses et les baisses, l'envie de souffler chez les investisseurs l'ayant emporté sur la solidité des résultats d'entreprises publiés.

L'indice CAC 40 a cédé 0,06% à 3.840,47 points, après avoir bondi de 6,8% au cours des quatre séances précédentes :

* Les VALEURS offrant un profil DÉFENSIF ont illustré la volonté des investisseurs de marquer une pause, ces titres ayant été très recherchés depuis le début de l'année et une série de statistiques économiques inquiétantes pour l'économie mondiale. L'indice Stoxx du secteur de l'agroalimentaire (-0,85%) et celui de la santé (-0,04%) ont signé les seules baisses sectorielles en Europe.

SANOFI (-2,3% à 82,65 euros) a accusé la plus forte baisse du CAC 40.

PERNOD RICARD a lâché 2,07% à 94,89 euros, affecté également par des ventes en recul en Chine et un tassement de sa croissance aux Etats-Unis entre janvier et mars.

DANONE a perdu 1,45% à 58,39 euros, AIR LIQUIDE 1,26% à 94,30 euros, et ESSILOR INTERNATIONAL 0,85% à 85,42 euros.

* UNIBAIL-RODAMCO (-2,19% à 194,45 euros) a souffert de la baisse d'activité de ses commerçants locataires au premier trimestre, mais la foncière s'est déclarée confiante dans sa capacité à atteindre une croissance d'au moins 5% de son résultat net récurrent par action en 2013.

De son côté, KLÉPIERRE, qui avait fait état mercredi d'une stabilité (+0,2%) des ventes de ses commerçants locataires, soutenue par ses nouvelles surfaces, a pris 1,29% à 32,255 euros.

* A l'inverse, TECHNIP (+5,62% à 83,47 euros) a signé la plus forte hausse du CAC 40, le spécialiste des équipements pétroliers et gaziers s'étant déclaré optimiste en matière de prises de commandes après avoir enregistré une progression de ses résultats au premier trimestre. (voir )

* RENAULT a pris 3,26% à 52,19 euros, soutenu par la confiance du constructeur qui table sur une amélioration de ses ventes dès le deuxième trimestre grâce à une vague de lancements de nouvelles voitures, après avoir été affecté par la dégradation du marché automobile français et européen en début d'année.

* LAFARGE a gagné 2,78% à 49,04 euros. JPMorgan voit moins de risques sur les résultats qu'annoncera le groupe le 7 mai que sur le reste du secteur grâce à une exposition moins forte du français aux marchés développés et une amélioration de sa dynamique prix-coûts.

* ACCOR a repris 2,45% à 25,53 euros après son recul de 4% entre mardi et mercredi initié par le débarquement de son PDG, qui a suscité moqueries et critiques de la part d'actionnaires et de salariés lors de son assemblée générale.

* Le secteur européen des RESSOURCES DE BASE (+2,57%) a enregistré la plus forte progression sectorielle en Europe dans le sillage de la hausse des cours des métaux, le contrat à trois mois sur le cuivre gagnant 2,1%, sur fond de spéculations de mesures de soutien de la part de la BCE et d'opérations de fusions-acquisitions dans le secteur.

ARCELORMITTAL a progressé de 2,12% à 9,554 euros et APERAM de 3,81% à 9,72 euros.

* VEOLIA ENVIRONNEMENT a grimpé de 1,92% à 10,045 euros. Le groupe prévoit une croissance annuelle de 10% de ses activités de traitement et recyclage de déchets industriels spéciaux dans les quatre à cinq prochaines années, selon son PDG Antoine Frérot.

* AREVA a bondi de 8,72% à 12,09 euros, plus forte hausse du SBF 120. Le groupe a annoncé la signature de plusieurs accords avec les entreprises chinoises CNNC et CGNPC dans le domaine du nucléaire civil.

* NEXITY a avancé de 6,9% à 27,105 euros, le promoteur ayant confirmé ses objectifs annuels et affiché une stabilité de son activité trimestrielle, soutenue par sa croissance dans l'immobilier d'entreprise.

KAUFMAN & BROAD a perdu 0,64% à 16,99 euros après la baisse de son chiffre d'affaires dans le logement.

* ATOS (+4,67% à 54,43 euros) a confirmé viser pour cette année une légère croissance de son chiffre d'affaires grâce au développement de sa gamme de services et une hausse de sa marge aux environs de 7,5% contre 6,6% l'an passé à l'aide d'une discipline "rigoureuse" sur ses coûts.

* IMERYS a progressé de 3,38% à 49,10 euros, les investisseurs saluant la publication par le spécialiste des minéraux industriels de résultats trimestriels légèrement supérieurs aux attentes.

* BIC (-6,35% à 79,78 euros) a accusé la plus forte baisse du SBF 120 après des résultats en recul au premier trimestre du fait de ses mauvaises performances dans ses branches papeterie et produits publicitaires.

* SOLOCAL, ex-PagesJaunes, a lâché 2,45% à 1,59 euro au lendemain de la publication d'une baisse de ses résultats au premier trimestre en raison du recul des investissements publicitaires en France.

Alexandre Boksenbaum-Granier et Raoul Sachs, édité par Dominique Rodriguez

Copyright © 2013 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...