Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Les valeurs à suivre à la Bourse de Paris vers la mi-séance

Marché : Les valeurs à suivre à la Bourse de Paris vers la mi-séance

Marché : Les valeurs à suivre à la Bourse de Paris vers la mi-séanceMarché : Les valeurs à suivre à la Bourse de Paris vers la mi-séance

PARIS (Reuters) - Les valeurs à suivre vendredi à la Bourse de Paris, où l'indice CAC 40 a réduit ses pertes après le rapport mensuel sur l'emploi américain (-0,06% à 4.977 points à 14h35), marqué notamment par un nombre de création de postes non agricoles meilleurs que prévu.

* SANOFI (-6%) accuse la plus forte baisse du CAC 40 et du SBF 120. Le laboratoire, confronté à la baisse de ses ventes dans le diabète, va augmenter ses dépenses de recherche et réduire ses coûts dans les cinq années qui viennent, mais a prévenu que son bénéfice par action n'augmenterait pas de manière significative en 2016 ni en 2017.

* Les valeurs du luxe (-1,1%) accusent l'une des plus fortes baisses sectorielles en Europe, emportées par le suisse Richemont (-7,7%) après une croissance de son bénéfice net inférieur aux attentes et un second semestre 2015-2016 difficile attendu. LVMH perd 3,4% et Hermès 1,6%.

* Contre la tendance, ARCELORMITTAL (+1,65%) signe une des plus fortes hausses du CAC 40, le marché ayant bien accueilli la publication trimestrielle du groupe malgré la révision en baisse de sa prévision de bénéfice qui était attendue. Les analystes ont été plutôt rassurés par la perspective d'un "cash flow" positif en 2016

* APERAM (+17,5%) caracole en tête du SBF 120 après avoir annoncé jeudi son intention de verser son premier dividende en quatre ans grâce aux signes d'amélioration sur ses marchés.

* La CONSTRUCTION (+1,36%) enregistre la plus forte hausse sectorielle en Europe, suivie par l'automobile (+1,27%) et les bancaires (+0,9%).

* SOCIÉTÉ GÉNÉRALE (+2,6%), plus forte hausse du CAC 40, amplifie ses gains de la veille (+3,97%) consécutifs à l'annonce de résultats trimestriels supérieurs aux attentes. BNP PARIBAS gagne 1,8% et CRÉDIT AGRICOLE 1,1%. CASA a annoncé jeudi avoir saisi l'AMF après que des informations, qu'il qualifie d'"infondées et inexactes", ont circulé sur le marché dans la journée à la suite de la publication des résultats trimestriels du groupe bancaire mutualiste.

* AIR FRANCE-KLM grimpe de 4,4%, le secteur des compagnies aériennes (+0,7%) ayant rebondi après l'annonce par IAG du relèvement de ses objectifs à long terme.

* FNAC gagne 1,19%. Le groupe et Darty (+8%) sont parvenus à un accord en vue de leur rapprochement, après un relèvement de l'offre de la Fnac qui valorise Darty à environ 859 millions d'euros, au lieu de 719 millions d'euros précédemment.

* SOLOCAL GROUP (-5,7%) accuse un des plus forts reculs du SBF 120, Exane BNP Paribas ayant abaissé sa recommandation de surperformance à neutre, le broker estimant que les résultats du T3 montrent la difficulté de l'ex-Pages jaunes, corsetée par son endettement, à développer son pôle internet .

* JCDECAUX perd 4,3%. Des analystes estiment que le titre est trop cher au regard des perspectives de croissance organique et de marges en 2016 du spécialiste de la publicité extérieure.

* GAMELOFT gagne 2,3% après avoir publié un chiffre d'affaires en croissance de 14% à données publiées et de 6% à taux de change constants sur les neuf premiers mois de 2015 à 190,7 millions d'euros. Le groupe prévoit de commercialiser au moins 4 nouveaux titres au T4 et de continuer à lancer de façon régulière de nouveaux jeux en 2016.

Exane BNP Paribas estime que contrairement à UBISOFT (+0,29%) qui entend résister à Vivendi, GAMELOFT ne cherche pas de chevalier blanc et laisse la porte ouverte à une prise de contrôle.

* ONXEO (-5,29%), spécialiste des médicaments orphelins en oncologie, a annoncé un chiffre d'affaire au T3 de 1,1 million d'euros et une position de trésorerie consolidée au 30 septembre qui s'élevait à 35,8 millions d'euros, après des dépenses opérationnelles de 7,1 millions a cours du troisième trimestre. Il dit disposer d'une visibilité jusqu'à fin 2017 ce qui lui permet de financer les programmes de développement clinique actuels.

(Raoul Sachs, édité par Dominique Rodriguez)

Copyright © 2015 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...