Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Les valeurs à suivre à la Bourse de Paris à la mi-séance

Marché : Les valeurs à suivre à la Bourse de Paris à la mi-séance

Marché : Les valeurs à suivre à la Bourse de Paris à la mi-séanceMarché : Les valeurs à suivre à la Bourse de Paris à la mi-séance

PARIS (Reuters) - Les valeurs à suivre jeudi à la Bourse de Paris, où l'indice CAC 40 perd 0,57% à 4.280,99 points à 12h51, pénalisée, comme les autres places européennes par des publications d'entreprises jugées décevantes.

* BNP PARIBAS (-4,39%) accuse la plus forte baisse du CAC 40 après avoir vu ses comptes du quatrième trimestre lestés par une provision exceptionnelle au montant inattendu de 1,1 milliard de dollars, liée au régime de sanctions prises par Washington à l'encontre de plusieurs pays dont l'Iran.

Dans le sillage de BNP Paribas et de Lloyds Banking Group (-4,3%) - pénalisée par les anticipations d'une nouvelle vente des parts détenues par l'Etat britannique malgré l'annonce d'un retour aux bénéfices, CREDIT AGRICOLE recule de 1,47%, SOCIETE GENERALE de 0,7% et l'indice Stoxx du secteur bancaire européen de 1,63%.

* SOLOCAL chute de 6,34%, plus forte baisse du SBF 120, après avoir annoncé le lancement d'une augmentation de capital de 440 millions d'euros ainsi que l'ouverture de discussions avec ses créanciers sur un report des échéances de ses dettes afin d'assainir sa situation financière.

* REXEL (-5,82%) est pénalisé par des objectifs prudents pour cette année après avoir fait état d'une baisse de son activité et de ses marges en 2013, dans un environnement économique difficile.

* PSA PEUGEOT CITROËN se replie de 3,15%. Le groupe, qui affichait un gain de 33% en Bourse depuis le début de l'année avant ce jeudi, est parvenu à un accord avec Dongfeng Motor et l'Etat français sur les modalités principales d'une augmentation de capital pouvant aller jusqu'à quatre milliards d'euros et sur un renforcement de la coopération industrielle entre le groupe automobile français et son partenaire chinois, ont déclaré à Reuters des sources proches du dossier.

* AIRBUS baisse de 2,2% alors que l'euro, tombé à 1,3561 dollar mercredi, remonte face au billet vert, à 1,3670 dollar. Fin janvier, la monnaie unique s'échangeait à moins de 1,35 dollar.

* KERING perd 1,49%. JPMorgan a abaissé son conseil sur la valeur de "surpondérer" à "neutre", le broker estimant que le cycle de correction des résultats entamé en 2013 devrait se poursuivre cette année.

* En revanche, RENAULT (+5,62%) signe la plus forte hausse du SBF 120, le marché saluant la situation opérationnelle, la génération de trésorerie et les objectifs du constructeur après sa publication annuelle.

* LEGRAND (+4,77%) s'est dit serein quant à la résistance de sa rentabilité face aux effets de changes après une marge opérationnelle 2013 meilleure qu'attendu grâce aux initiatives prises en matière de productivité et à un pilotage de la performance différencié par pays.

* EDF (+3,45%) a publié des résultats annuels en hausse, portés par la France et ses réductions de coûts, et a fait savoir qu'il prévoyait de générer un flux de trésorerie (cash-flow) positif en 2018.

* PUBLICIS prend 2,22% malgré une croissance inférieure à ses attentes en 2013 et un net ralentissement de son activité dans les pays émergents au quatrième trimestre, les investisseurs retenant la situation opérationnelle et la prévision du groupe, qui compte rebondir cette année 2014, plus que les difficultés dans les émergents.

* PERNOD RICARD (+0,91%) a annoncé un plan visant à améliorer son efficacité opérationnelle et une croissance organique de 2% pour son deuxième trimestre fiscal après une baisse de 1% au trimestre précédent.

* DANONE (+0,62%) envisage de céder sa division Nutrition médicale, une activité qui pourrait lui rapporter plus de trois milliards d'euros, a appris Reuters auprès de trois sources proches du dossier.

* HAULOTTE GROUP bondit de 9,98%. Le groupe vise une croissance de son chiffre d'affaires supérieure à 10% cette année, le début d'année montrant des premiers signes d'une reprise "sensible" de l'activité commerciale, en particulier en Europe. En 2013, le chiffre d'affaires a progressé de 3% (+5,5 % hors effets de changes), soutenue par l'activité en Amérique latine et en Asie pacifique.

Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Jean-Michel Bélot

Copyright © 2014 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...