Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Les taux peuvent encore aller plus bas

Marché : Les taux peuvent encore aller plus bas

tradingsat

(CercleFinance.com) - C'est le grand saut dans l'inconnu, la BCE s'aventure résolument en 'uncharted territory', celui des taux négatifs, non pas de façon anecdotique et ponctuelle comme pour la Suisse au début des années 80 mais bien de façon massive et volontariste (il ne s'agit pas d'un cas de figure accidentel résultant d'une aberration passagère du marché).

La BCE semble même se féliciter de cette situation inédite (cet après-midi même) et ne fait aucun commentaire laissant à penser que zéro est une limite.

Les taux peuvent donc aller plus bas, la courbe des taux peut -et doit-s'écraser, les emprunts ne plus rien rapporter.

A tel point qu'il devient impossible pour un citoyen allemand de se constituer une retraite sans opter pour le 'risque absolu', c'est à dire en achetant des actions dont les cours records (DAX30 à plus de 11.800Pts)sont déjà démesurément gonflé par les 'flux' et qui exposent leur détenteurs à un risque de perte quasi illimité (la bourse enregistre sa plus forte hausse en 2 mois de son histoire, les PER et les valorisations explosent).

Côté futur retraité, c'est l'euthanasie des rentiers... et de l'ensemble des épargnants.

Le principe des taux négatifs s'exerce au profit des banques (via les opérations pour compte propre) pour lesquelles les dette d'état sont devenues un gisement de plus values quasiment illimité (via une sorte d'anti-krach de 1994), et avec la certitude que quoi qu'elles achètent et peu importe le prix payé, la BCE va tout leur racheter au plus haut (s'exposant à perdre de l'argent).

Comme la BCE fixe les prix -ce que plus personne ne conteste- puisqu'elle achète tout (il n'y a donc plus de 'marché', elle fixe les prix de façon discrétionnaire), les opérateurs frémissent déjà de bonheur avec le surgissement rumeurs d'abaissement du taux de dépôt de -20 vers -50Pts de base.

Elle achèverait d'écraser complètement la courbe des taux, de faire passer les OAT en territoire négatif (pour les 'Bunds' qui affichent 0,1650% ce soir, ce sera chose faite d'ici une semaine, pour les OAT à 0,47%, ce sera avant fin mars au rythme actuel... et le 'spread' des Bunds avec les pays périphériques -Espagne et Italie- est tombé sous les 100Pts et même 95Pts sur les BTP italiens qui affichent 1,13%, c'est du jamais vu).

La baisse du taux de prise en pension pourrait redonner des marges de manoeuvre à la BCE car il n'y aura bientôt plus assez d'obligations allemandes -puis françaises- sur le marché pour lui permettre de respecter son quota d'achat de titres souverains promis par la Banque centrale
européenne (BCE), notamment suite à l'effondrement de l'encours de Bunds éligibles.

La BCE devrait en ramasser pour 215 MdsE d'ici 18 mois mais sur un gisement de 700MdsE de Bund, près de 75% offrent déjà des rendements négatifs: où trouver 200 à 220MdsE de Bunds alors que la Buba n'a même plus besoin d'en émettre d'ici la fin du 'QE' ?

Notons que les taux longs grecs affichent 10,7% alors qu'Athènes et la Troïka ont reprise leurs discussions au sujet des conditions d'octroi de liquidités pour faire aux prochaines échéances de remboursement.


Copyright (c) 2015 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...