Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Les taux des "prêts sur salaire" plafonnés en Grande-Bretagne

Marché : Les taux des "prêts sur salaire" plafonnés en Grande-Bretagne

Marché : Les taux des Marché : Les taux des

LONDRES (Reuters) - Les autorités financières britanniques ont annoncé mardi de nouvelles règles de plafonnement des taux des "prêts sur salaire", des prêts à très court terme aux particuliers souvent assimilés à de l'usure.

Les prêteurs sur salaire, qui proposent aux particuliers de leur avancer de l'argent jusqu'à leur prochaine paie, sont accusés de facturer des frais exorbitants et de contribuer à précipiter une partie des ménages dans une spirale de surendettement.

Le numéro un de ce marché en Grande-Bretagne, Wonga, affiche un taux d'intérêt annuel de 5.853% selon son site internet.

La Financial Conduct Authority (FCA), principale autorité du secteur, a annoncé qu'à partir de janvier prochain, les intérêts et frais des nouveaux prêts sur salaire ne pourront pas excéder 0,8% du montant emprunté par jour.

Les frais fixes en cas de défaut de paiement ne pourront en outre pas dépasser 15 livres (19 euros) et le coût global d'un prêt ne pourra pas être supérieur au montant emprunté.

Les prêteurs sur salaire ont vu leur activité fortement progresser depuis la crise financière de 2008, qui a conduit les grands réseaux bancaires à durcir les conditions dans lesquelles elles autorisent des découverts temporaires.

"Le nettoyage du marché existant est essentiel (mais) les banques doivent améliorer leur offre en matière de micro-crédit responsable" a estimé mardi Gillian Guy, le directeur général de Citizens Advice Bureau, une organisation d'aide juridique et financière aux ménages en difficulté.

La FCA assume depuis avril la supervision des quelque 50.000 établissements de crédit à la consommation qui cohabitent au Royaume-Uni. Environ 200 de ceux-ci proposent des prêts sur salaire, un marché estimé à 2,8 milliards de livres par an.

"Pour les nombreuses personnes qui peinent chaque année à rembourser leur prêt sur salaire, c'est un grand pas en avant", a déclaré Martin Wheatley, le directeur général de la FCA.

"Nous allons faire en sorte que quelqu'un qui emprunte 100 livres ne rembourse jamais plus de 200 livres, quelles que soient les circonstances."

La FCA estime à 193 livres par dossier en moyenne, soit 250 millions au total, les économies que réaliseront chaque année les consommateurs grâce aux nouvelles mesures.

Pour les établissements de crédit concernés, le plafonnement des taux devrait se traduire par une perte de revenus globale de 420 millions de livres.

(Matt Scuffham; Marc Angrand pour le service français, édité par Véronique Tison)

Copyright © 2014 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...