Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Les restaurants Vapiano visent une entrée en Bourse

Marché : Les restaurants Vapiano visent une entrée en Bourse

Marché : Les restaurants Vapiano visent une entrée en BourseMarché : Les restaurants Vapiano visent une entrée en Bourse

FRANCFORT (Reuters) - La chaîne allemande de restaurants Vapiano prépare une introduction en Bourse qui pourrait la valoriser à environ 600 millions d'euros, dette comprise, a-t-on appris de sources proches du dossier.

Vapiano, qui cherche à lever des liquidités pour financer son expansion, a sondé des banques d'affaires en vue d'une cotation à la Bourse de Francfort en 2017, ont précisé les sources.

Aucun commentaire n'a pu être obtenu auprès de Vapiano et de ses propriétaires dont certains figurent parmi les plus riches familles d'Allemagne.

La chaîne de restaurants, spécialisée dans la cuisine italienne, devrait afficher un bénéfice avant intérêts, impôts, dépréciation et amortissement (Ebitda) d'environ 30-35 millions d'euros en 2017 et attend une valorisation jusqu'à 20 fois supérieure à ce montant.

Une telle valorisation serait conforme à celle de ses concurrents tels que le britannique Domino's Pizza, qui affiche un ratio PER de 19,2 fois le bénéfice estimé.

Selon les sources, Vapiano étudie la possibilité de placer pour 200 millions d'euros d'actions.

La société créée à Hambourg en 2002 compte actuellement 175 restaurants dans 31 pays, dont 74 en Allemagne, et emploie plus de 10.000 personnes. Son principal actionnaire est Günter Herz, ancien propriétaire de la chaîne de magasins Tchibo, qui a racheté 44% du capital en 2011.

Le fondateur de Vapiano, Gregor Gerlach, détient 30% du groupe et Hans-Joachim Sander, ancien propriétaire du fabricant de shampooing Wella, en a 26%.

Le président du directoire de Vapiano, Jochen Halfmann, qui dirige le groupe depuis l'automne 2015, a lancé cette année une campagne visant à réduire les délais d'attente des clients et à assurer la qualité des aliments.

Selon des informations de presse, la chaîne de restauration a utilisé de façon régulière des ingrédients dont la date recommandée de consommation était dépassée. Vapiano a fait acte de contrition à l'époque.

(Arno Schütze; Claude Chendjou pour le service français, édité par Véronique Tison)

Copyright © 2016 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...