Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Les rendements se détendent sur les taux

Marché : Les rendements se détendent sur les taux

tradingsat

(CercleFinance.com) - Cette journée est placée sous le signe des 'minutes' (synthèse des débats) de la dernière réunion de politique monétaire de la Fed.

Hier soir , William Dudley, le président de la Fed de New York, avait jugé que l'anticipation d'une hausse de taux à la mi-2015 était raisonnable, mais que les circonstances pourraient justifier que cette décision survienne avant.

Charles Evans, une 'colombe' militante (qui a toujours voté contre un durcissement de la politique monétaire et en faveur de toutes les injections orchestrées depuis 2012) tempère les craintes de hausse de taux 'anticipées'.

Il estime en effet que les dernières statistiques de l'emploi et du chômage 'surestiment' l'amélioration du marché du travail (et de nombreux indicateurs concordants lui donnent raison, les chiffres relatifs à la population active ne cessent de se dégrader et se retrouvent au plus bas depuis 38 ans).

Mr Evans affirme également que l'inflation devrait demeurer basse très longtemps (cela ne saurait donc un motif de relever les taux de façon préventive).

Les T-Bonds US poursuivent leur ascension à 2,34% après l'envolée de la veille (suite à un arbitrage des actions en faveur des actifs 'surs').

Les Bunds voient également leur rendement reculer pour la 3ème séance d'affilée à 0,8460% contre 0,8650% mardi.

Cette évolution n'est guère surprenante après deux très mauvaises 'stats' concernant la production industrielle en Allemagne et la révision à la baisse de la croissance 2014 à 1,4% contre 1n,9% précédemment.

La Banque du Portugal a revu pour sa part ses prévisions de croissance pour 2014 à +0,9% contre 1,1% précédemment, alors que les dépenses publiques sont réduites afin de contenir les déficits.

Une légère détente des taux longs bénéficie également aux 'bonos' (-3Pts de base à 2,10%) et aux BTP italiens (-1Pt de base à 2,34%).

Les OAT françaises ne pâtissent pas d'anticipations d'éventuel rejet du budget français pour 2015: notre dette reste stable ou en légère hausse à 1,225/1,23%.

Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...