Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Les regards toujours braqués sur la Fed

Marché : Les regards toujours braqués sur la Fed

tradingsat

(CercleFinance.com) - Jeudi midi sur le marché des changes, la monnaie unique européenne évoluait peu avant une intervention de la présidente de la Réserve fédérale qui aura lieu après Bourse en Europe. L'euro grappillait cependant 0,19% à 1,1208 dollar, tout en restant au plus proche de l'équilibre conte les autres grandes devises.

Dans la soirée, selon l'heure européenne, Janet Yellen prononcera devant l'université du Massachusetts un discours sur le thème 'Dynamique de l'inflation et politique monétaire'.

“La présidente de la Fed va revenir sur la dernière décision de la Fed le 17 septembre de laisser les taux à zéro. Elle pourra adapter son discours à ce qui s'est passé sur les marchés depuis huit jours”, pronostique-t-on ce matin chez Oddo & Cie.

Peut-être cette intervention de Mme Yellen permettra-t-elle d'éclaircir les positions au sein du FOMC, l'instance décisionnaire de la Fed. Car il semble que le FOMC soit plus divisé sur la conduite à tenir que les résultats du dernier vote ne le laissaient supposer.

Comme le rappellent ce matin les analystes d'Aurel BGC, 'Dennis Lockhart, le président de la Fed d'Atlanta, un faucon, a répété pour la deuxième fois en trois jours qu'une première hausse des taux d'intérêt américains reste possible cette année. Son collègue, James Bullard, président de la Fed de Saint Louis, indique que la Fed joue un 'mauvais baseball' en adoptant une mauvaise stratégie et placement des joueurs sur le terrain”, adoptant ainsi une position publique inhabituellement critique sur l'institution.

Et les spécialistes parisiens de commenter : ”pour faire simple, la politique de taux zéro de la Fed a été mis en place pour une économie faible qui n'existe plus. L'inflation va revenir vers la cible de long terme de la Fed'.

Du côté statistique, ce matin en Europe, on a appris que l'indice Ifo, qui évalue le climat des affaires en Allemagne, a de nouveau progressé pour se retrouver à 108,5 en septembre contre 108,4 en août, alors que les économistes l'attendaient en repli à un peu mois de 108.

Quid de l'intervention, hier, du patron de la BCE, Mario Draghi, devant le Parlement européen ? Les cambistes de Société Générale en retiennent peu de choses nouvelles. 'Mario Draghi n'a pas l'air très pressé de se montrer plus accommodant', indiquent-ils, 'peut-être en partie car la valeur relative de l'euro est repartie vers le bas. De plus, l'affaire Volkswagen perturbe quelque peu la relation entre l'euro et la perception du risque'.

Dans l'intervalle, cet après-midi aux Etats-Unis, les opérateurs de changes devraient être attentifs aux inscriptions hebdomadaires aux allocations chômage et aux commandes de biens durables, puis aux ventes de logements neufs pour le mois d'août.

'Des chiffres trop chauds ranimerait les spéculations selon lesquelles la Réserve fédérale pourrait se remettre en position de relever ses taux directeurs', indique-t-on chez Trustnet Direct. 'Nous pensons que ces données pourraient décevoir, ce qui en retour conduirait le dollar à perdre sa dynamique d'appréciation', pronostique à l'inverse ADS Securities.

EG


Copyright (c) 2015 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...