Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Les principales Bourses européennes ont terminé en baisse

Marché : Les principales Bourses européennes ont terminé en baisse

tradingsat

PARIS/LONDRES (Reuters) - Les principales Bourses européennes ont terminé en baisse jeudi malgré le soutien des cours du pétrole, qui poursuivent leur envolée au lendemain du premier accord de réduction de la production de l'Opep en huit ans.

Les cours du Brent et du brut léger américain gagnent encore autour de 4%, après avoir bondi de 9% la veille, juste après l'accord.

À Paris, l'indice CAC 40 a terminé en repli de 0,39% (17,73 points) à 4.560,61 points. Le Footsie britannique a perdu 0,45% et le Dax allemand 1,0%. L'indice EuroStoxx 50 a reculé de 0,68%, le FTSEurofirst 300 de 0,69% et le Stoxx 600 .STOXX> de 0,33%.

La Bourse de Milan fait exception avec un gain de 0,99%, ayant profité de la poursuite du rebond entamé mardi par les banques italiennes (+2,56%), à trois jours du référendum constitutionnel.

A la clôture en Europe, les variations des grands indices américains vont de +0,38% pour le Dow Jones à -0,81% pour le Nasdaq, dans des marchés suspendus au rapport sur l'emploi qui sera publié vendredi, indicateur déterminant sur la politique monétaire de la Réserve fédérale (Fed).

L'amélioration de la conjoncture et la victoire de Donald Trump aux élections présidentielles ont porté à 90% les anticipations de hausse des taux de la Fed à sa réunion des 13-14 décembre, selon les données Thomson Reuters.

La plupart des indices sectoriels européens ont fini dans le rouge. Seuls les secteur de l'énergie (+1,85%), des ressources de base (+1,94%) et des banques (+1,17%) ont affiché des hausses notables.

La plus forte baisse a été pour le secteur alimentaire (-1,94%), plombé par le géant des produits de grande consommation Unilever qui a perdu 3,1% après un abaissement par Citigroup de son objectif de cours.

Les services collectifs (-1,14%), recherchés pour les dividendes élevés distribués dans le secteur, ont figuré parmi les plus fortes baisses, victimes de l'envolée de rendements obligataires qui limite leur attrait.

Sur le marché obligataire, le rendement du Bund allemand à 10 ans a augmenté de 10 points de base à 0,37%.

L'accord de l'Opep signé à Vienne, qui vise à soutenir durablement les cours du pétrole sur le marché mondial, contribue à renforcer les anticipations de reprise de l'inflation que la politique de relance promise par Donald Trump a déclenchées et exerce donc une pression à la hausse sur les taux d'intérêt.

Le dollar en revanche ne profite pas de la hausse des rendements, affaibli par un nombre d'inscriptions au chômage à un pic de cinq mois.

Le billet vert est reparti à la baisse face à un panier de devises de référence dont l'euro, qui se raffermit à 1,0635 dollar.

Aux valeurs individuelles, la banque espagnole Banco Popular a gagné 13,66%, en tête des hausses du Stoxx 600, à la suite de la convocation d'une réunion extraordinaire de son conseil d'administration avec à l'ordre du jour le remplacement de son président Angel Ron.

De même, le géant danois du transport maritime A.P. Moller-Maersk a pris 6,71%, plus forte hausse de l'Eurofirst, après avoir annoncé le rachat de son concurrent allemand Hamburg Süd.

(Juliette Rouillon pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

Copyright © 2016 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...