Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Les PMI européens gâchent la fête

Marché : Les PMI européens gâchent la fête

tradingsat

(CercleFinance.com) - Nouvelle séance de baisse sur les principales places européennes, plombées par un PMI de la zone euro.

Un nouvel indicateur macroéconomique décevant dans la zone euro et qui a entraîné un décrochage des bourses du Vieux Continent. A Paris, le CAC 40 cède ainsi 1,6% (aucune valeur de l'indice phare n'évolue dans le vert à l'approche de la mi-séance) peu avant midi, tandis que le Dax et le Footsie 100 se replient dans le même temps de respectivement 1,1 et 1,4%.

La baisse est également marquée à Milan (-0,9%), Bruxelles (-1%) et Madrid (-1,1%).

Et pour cause : selon l'estimation 'flash' de l'institut Markit, l'indice PMI de la zone euro pour le mois de septembre est ressorti à 52,3 points, soit 0,2 point de moins que le mois dernier et, surtout, un plus bas niveau de neuf mois.

Non anticipé par les économistes, ce ralentissement de la croissance dans le secteur privé ravive les craintes de voir l'économie de la région retomber en récession et pourrait donner à penser que les efforts déployés par la BCE pour relancer la croissance, quoique bien réels, sont insuffisants.

Tel est en tout cas l'avis de Chris Williamson, économiste en chef de Markit, qui redoute également un nouveau ralentissement pour le quatrième trimestre.

Sur le front des valeurs, Tate & Lyle dévisse de 16,1% à 614,5 pence à Londres après le lancement d'un avertissement sur résultats qui remet en cause les prévisions initiales sur l'exercice en cours.

Toujours sur le Footsie 100, WPP (-1,4% ) s'est assuré via sa filiale GroupM une participation de 49% au capital de l'agence américaine Haworth Marketing + Media.

A Paris, Michelin abandonne de son côté 3% à 75,5 euros dans le sillage d'une interview aux Echos de son directeur financier, selon lequel que le géant clermontois des pneumatiques aura du mal à atteindre son objectif annuel de progression des volumes.

Signalons enfin le recul de 3,4% de Rexel à 15,3 euros alors qu'Eurazeo a achevé son désengagement du distributeur de matériel électrique en cédant environ 7,1% du capital pour un montant total d'environ 320 millions d'euros.


Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...