Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Les marchés européens restent orientés à la baisse à mi-séance

Marché : Les marchés européens restent orientés à la baisse à mi-séance

Marché : Les marchés européens restent orientés à la baisse à mi-séanceMarché : Les marchés européens restent orientés à la baisse à mi-séance

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes restent orientées à la baisse à mi-séance lundi, à la veille d'un scrutin présidentiel qui s'annonce plus que jamais serré aux Etats-Unis.

L'indice paneuropéen FTSEurofirst 300, en hausse de 1,6% la semaine dernière, recule de 0,59% à 10h23 GMT et l'EuroStoxx 50 abandonne 0,86%. Le Cac 40 cède 30,97 points (0,89%) à 3.461,49 à Paris, tandis que le Dax-30 perd 0,49% à Francfort et le FTSE-100 0,58%.

Les futures sur les indices new-yorkais sont en revanche en légère hausse, laissant espérer une ouverture positive après la baisse de près de 1% du S&P-500 vendredi.

"L'élection présidentielle aux Etats-Unis domine l'actualité de la semaine", dit Ian Williams, stratégiste chez Peel Hunt à Londres. "La réélection de (Barack) Obama est peut-être intégrée dans les cours, tout comme la perspective d'un compromis sur le budget si les Républicains conservent le contrôle de la Chambre des Représentants. Mais tout cela reste incertain".

L'ouverture, jeudi, du Congrès du Parti communiste chinois et les tensions autour du plan d'austérité grec, soumis lundi au Parlement , alimentent aussi la prudence. "Il y a tellement d'événements cette semaine qu'il est impossible de dire où les marchés en seront vendredi", relève un trader à Londres.

Dans ce contexte, l'aversion au risque prend le dessus et les investisseurs se reportent sur des valeurs refuge comme le dollar et les Bunds.

Le secteur des ressources de base (-1,15%) tire les Bourses à la baisse après l'annonce d'un ralentissement de l'activité dans les services en Chine en octobre, selon l'indice PMI HSBC. Le secteur bancaire (-1,06%) pèse aussi, plombé par HSBC qui perd 1,21% après l'annonce de résultats trimestriels en hausse mais amputés par des provisions et charges de 1,15 milliard de dollars.

Vedette de la séance, Ryanair bondit de 7,3% après avoir annoncé des résultats meilleurs que prévu et relevé ses prévisions pour l'ensemble de l'exercice . Dans la foulée, EasyJet gagne 1,34%.

Sur le marché des changes, l'euro est tombé à un plus bas de deux mois face au dollar, à 1,2778 dollar, sous sa moyenne mobile de 200 jours (1,2836). La monnaie européenne pâtit des inquiétudes en Grèce tandis que le dollar profite d'achats refuge et reste soutenu par les bons chiffres des créations d'emplois annoncés vendredi aux Etats-Unis.

Une clôture de l'euro sous sa moyenne des 200 jours serait une première depuis septembre et pourrait le faire sortir par le bas de sa récente marge de fluctuation de 1,28-1,32 dollar, notent des cambistes. Mais un soutien solide est perçu à 1,28035, niveau qui correspond au plus bas touché le 1er octobre.

Sur le marché obligataire, le future sur le Bund a franchi le seuil technique de 142, sur lequel il avait buté à plusieurs reprises ces dernières semaines, et les rendements des Schatz - le papier allemand à deux ans - sont passés sous 0% pour la première fois depuis le début septembre. A l'inverse, les rendements du papier espagnol à 10 ans affichaient une hausse de dix points à 5,77%.

Les cours du pétrole sont peu changés. Là encore, l'incertitude à la veille de l'élection américaine freine les initiatives.

Véronique Tison pour le service français, édité par Catherine Monin

Copyright © 2012 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...