Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Les IPO en Europe dans une mauvaise dynamique (PwC)

Marché : Les IPO en Europe dans une mauvaise dynamique (PwC)

tradingsat

(CercleFinance.com) - D'après une étude de PwC, les introductions en Bourse européennes ne devraient pas dépasser 25 milliards d'euros d'ici la fin de l'année en cours.

Celles-ci ont d'ores et déjà baissé de 26% au deuxième trimestre en rythme annuel à 10,9 milliards d'euros, a observé le cabinet de conseil, qui invoque un climat d'incertitude généralisé, principalement en raison du 'Brexit'.

De fait, Londres a été particulièrement touchée, avec une chute de 75% du montant de ses IPO à 1,2 milliard d'euros. Ces opérations ne représentent par ailleurs plus que 11% du volume des IPO sur le Vieux Continent, soit un plus bas depuis 2009.

'Le reste de l'Europe, lui, s'en sort mieux, avec une baisse de 6% seulement, à 9,7 milliards d'euros de fonds levés', constate PwC, qui suite au résultat du référendum britannique prévoit que les candidats à une IPO reviendront progressivement vers le marché entre la fin de l'année 2016 et le début de l'année 2017, 'à condition toutefois que les investisseurs regagnent confiance et que les incertitudes se dissipent'.

Sur le premier semestre, le montant total des IPO en Europe s'est élevé à 14,4 milliards d'euros, soit moins de la moitié des fonds levés au cours des 2 derniers records de 2014 et 2015. L'activité a cependant triplé entre le premier et le deuxième trimestre 2016, ce même si le référendum britannique a pesé sur les volumes dans toutes les places boursières européennes.

Sur la place parisienne, après un premier trimestre quasiment atone (une seule IPO), 7 IPO ont été menées au deuxième trimestre pour un montant total de 683 millions d'euros, à comparer avec 10 IPO représentant quelque 2 milliards l'an passé à la même époque.

'Entreprises, investisseurs et banquiers sont encore tous occupés à évaluer les conséquences du Brexit sur l'économie britannique, et plus largement sur l'économie européenne dans son ensemble [...] Les services financiers sont le secteur le plus touché, avec un impact plus large sur les entreprises domestiques', résume Philippe Kubisa, associé spécialiste des marchés de capitaux chez PwC, qui s'attend à ce que les investisseurs privilégient les candidats jouissant d'un rayonnement international et/ou générant des rendements stables au cours des prochains trimestres.

Et de conclure: 'le retour à la stabilité politique et une plus grande transparence sur l'avancée des négociations entre Londres et Bruxelles seront essentiels pour que l'activité des IPO reprenne après le creux traditionnel de l'été. Si c'est le cas, la réussite des premières introductions en Bourse arrivant sur le marché à la rentrée sera décisive pour le reste de l'année.'


Copyright (c) 2016 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...