Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Les gains du début de semaine en partie effacés

Marché : Les gains du début de semaine en partie effacés

tradingsat

(CercleFinance.com) - Les indices européens effacent en grande partie leurs gains du début de la semaine, pris d'inquiétude au sujet de l'avenir des rachats d'actifs de la Réserve fédérale et de l'essoufflement de la croissance chinoise.

Zurich dévisse de 2,2%, Londres de 1,9%, Paris et Francfort de 1,6%, tandis que Bruxelles et Amsterdam perdent 1,2%, Milan et Lisbonne 0,8% et Madrid 0,4%. Wall Street s'affaisse quant à elle de 0,7%.

'La séance d'hier a été marquée par la publication d'indicateurs montrant que l'économie des Etats-Unis se redresse, que ce soit par le biais de l'amélioration du moral des consommateurs ou la hausse des prix de l'immobilier', rappelle Brenda Kelly, stratège de marché chez IG.

'On ne peut plus écarter le fait que ces données favorables finissent par pousser tôt ou tard la Fed à mettre fin à son programme d'assouplissement quantitatif', ajoute l'analyste, pointant les chiffres de l'emploi de la semaine prochaine 'pour y voir plus clair'.

A l'issue d'un déplacement en Chine, le premier directeur général adjoint du FMI, David Lipton, a révisé en baisse sa prévision de croissance pour le pays en 2013, à 7,75% contre 8% selon les projections économiques parues en avril.

'En dépit de perspectives de court terme relativement favorables, la Chine doit faire face à d'importants défis', juge le FMI, pour qui sa croissance 'est devenue excessivement dépendante de l'investissement, tout spécialement dans le secteur immobilier'.

Par ailleurs, le nombre de chômeurs en Allemagne (hors variations saisonnières) a augmenté de 21.000 au mois de mai, alors que le consensus ne tablait que sur une hausse de 5.000. Le taux de chômage correspondant est resté stable à 6,9%.

Côté valeurs, Delhaize progresse de 0,7% à 50,3 euros à Bruxelles, porté par un accord avec Bi-Lo Holdings en vue de céder les activités de Sweetbay, Harveys, et Reid's (soit 165 magasins en tout) pour 265 millions de dollars.

ING Group ne cède que 0,4% à 7,2 euros à Amsterdam, les souscripteurs à l'introduction en Bourse de sa filiale américaine ING US ayant exercé intégralement leur option pour acheter des actions supplémentaires.

Peugeot (-4% à moins de 7,1 euros) accuse l'une des plus fortes baisses du marché parisien : selon La Tribune, qui cite une source proche du dossier, le constructeur automobile envisagerait une augmentation de capital.

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...