Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Les entreprises, inquiètes, investissent moins, selon S&P

Marché : Les entreprises, inquiètes, investissent moins, selon S&P

tradingsat

LONDRES (Reuters) - Les entreprises internationales investissent moins qu'auparavant dans les actifs qui doivent assurer la croissance future de leurs bénéfices et cette tendance risque de durer, selon une étude de l'agence de notation Standard & Poor's.

Même si nombre d'entre elles ont une trésorerie abondante et doivent remplacer des infrastructures vieillissantes, leur confiance envers l'économie reste faible et les pressions sur les marges bénéficiaires entravent certains projets.

De surcroît, un fléchissement de l'investissement productif dans certains secteurs porteurs, comme les mines et l'énergie, aboutiraient à une diminution de l'investissement global, ajustée de l'inflation, de 2% en 2013 et de 5% en 2014.

En outre, même si certaines sociétés ont vu le cours de leur action croître après avoir annoncé leurs plans d'investissement, beaucoup d'investisseurs pensent surtout à leur propre rémunération sous la forme de dividendes ou de rachats d'actions.

"Les conclusions de S&P donnent une image préoccupante de la tendance de l'investissement productif dans le monde", a dit Gareth Williams, économiste de S&P.

"La part des secteurs de l'énergie et des matières premières dans l'investissement a augmenté spectaculairement durant la dernière décennie et un tassement du 'super-cycle' des 'commodities' ne laissera guère de possibilité de croissance de l'investissement mondial".

Ces préoccupations se sont encore intensifiées après la médiocre statistique commerciale publiée mercredi par la Chine, premier consommateur mondial de matières premières, et ses perspectives "sombres".

La part des Etats-Unis dans l'investissement mondial augmenterait à 36% cette année, tandis que celle de l'Europe serait ramenée du tiers au quart. Toutefois, la hausse des investissements des grands énergéticiens européens permettrait au Vieux Continent d'enregistrer une croissance de l'investissement cette année, selon le rapport.

L'investissement dans les pays émergents tend quant à lui à se tasser, surtout en Amérique latine qui aurait la croissance la plus faible de toutes les régions du monde cette année. L'Asie ne ferait pas beaucoup mieux.

Simon Jessop; Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Marc Joanny

Copyright © 2013 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...