Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Les chiffres US pèsent sur les Bourses d'Europe

Marché : Les chiffres US pèsent sur les Bourses d'Europe

tradingsat

(CercleFinance.com) - Les Bourses européennes poursuivent leur correction cet après-midi, dans le sillage de Wall Street après une enquête ADP et un indice ISM qui traduisent un accès de faiblesse de l'économie américaine.

Lisbonne chute de 3,9%, loin devant Milan (-1,5%), Bruxelles (-1,3%) et Madrid (-1,2%), tandis que Paris perd 0,9%, Londres 0,8%, Amsterdam 0,5% et Francfort 0,3%, et que Zurich avance de 0,3%. Wall Street cède de son côté près de 0,2%.

A en croire l'enquête mensuelle ADP, il n'a été créé que 158.000 emplois dans le secteur privé américain le mois dernier, alors que le marché en attendait autour de 200.000. Le recul est d'autant plus fort que le chiffre de février a été révisé de 198.000 à 237.000.

De plus, l'expansion dans le secteur des services aux Etats-Unis a connu un ralentissement plus fort que prévu au mois de mars, d'après l'indice ISM non-manufacturier qui est passé de 56 en février à 54,4 le mois dernier.

La prudence domine aussi face à la crise politique en Italie : des commissions ont certes été instituées pour aider à la formation d'un gouvernement, mais cette solution temporaire est déjà contestée par Silvio Berlusconi.

'De son côté, Pier Luigi Bersani a réaffirmé son opposition à la formation d'une grande coalition avec le bloc dirigé par Silvio Berlusconi. Les deux commissions ont 10 jours au maximum pour trouver une issue à la crise politique', ajoute Aurel BGC.

Au plan économique, on notera que l'inflation dans la zone euro aurait ralenti à 1,7% en mars 2013, contre 1,8%, une tendance qui devrait se poursuivre au cours des mois prochains selon un économiste de Natixis.

En conséquence, Natixis estime que la BCE pourrait décider un nouvel assouplissement en cours d'année. 'Elle pourrait alors privilégier des mesures non-conventionnelles, même si une réduction de taux ne peut être exclue', ajoute-t-il.

Du côté des valeurs, l'action Vodafone recule de 2,2% à 188 pence à Londres, proche de son niveau précédant la rumeur d'offre publique d'achat qui a circulé puis été partiellement démentie par l'Américain Verizon Communications.

Toujours à propos des opérateurs, France Télécom perd 4,9% à 7,6 euros à Paris, alors qu'UBS a dégradé dans la matinée son opinion sur le titre de 'neutre' à 'vendre', avec un objectif de cours ramené de huit à 6,8 euros.

Lanterne rouge du Bel20 à Bruxelles, Delhaize dévisse de 4% à 41,5 euros, miné par une note défavorable de HSBC : tout en laissant son objectif de cours inchangé à 35 euros, il a dégradé sa recommandation de 'neutre' à 'sous-pondérer'.

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...