Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Les Bourses européennes sont en hausse à la mi-séance

Marché : Les Bourses européennes sont en hausse à la mi-séance

Marché : Les Bourses européennes sont en hausse à la mi-séanceMarché : Les Bourses européennes sont en hausse à la mi-séance

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes sont en hausse à mi-séance et Wall Street est attendue stable vendredi pour la dernière séance d'une semaine marquée par des dégagements sur les actifs risqués en raison de l'incertitude liée au référendum britannique du 23 juin sur le maintien du Royaume-Uni au sein de l'Union européenne.

Le rebond des valeurs européennes est emmené par le secteur bancaire, les investisseurs attribuant le regain d'appétit pour le risque à la suspension de la campagne sur le référendum britannique après le meurtre jeudi en pleine rue d'une députée anglaise qui militait pour le maintien de son pays au sein de l'UE.

"Même si le scrutin se déroule comme prévu, ce qui devrait être le cas, les événements d'hier pourraient faire du tort à la campagne en faveur du Brexit", écrit Jasper Lawler, analyste chez CMC, dans une note de recherche.

À Paris, le CAC 40 avance de 1,4% (58,34 points) à 4.211,35 points vers 09h45 GMT. À Francfort, le Dax progresse de 1,41% et à Londres, le FTSE gagne 1,52%. L'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 progresse de 1,53% et l'EuroStoxx 50 de la zone euro de 1,61%.

Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture de Wall Street quasi-inchangée au lendemain d'un rebond qui avait mis fin à cinq séances consécutives de baisse.

L'indice sectoriel des banques européennes est en hausse de plus de 4% et fait plus que regagner le terrain perdu la veille sous l'effet des craintes liées au Brexit et à la perspective du maintien des taux d'intérêt à un très bas niveau pendant une période prolongée sur fond de faiblesse persistante de la croissance économique. Il affiche le plus fort recul parmi les indices sectoriels européens depuis le début de l'année avec une baisse de 26%.

"Les valorisations des banques sont si basses que tôt ou tard, elles apparaîtront comme de très bonnes opportunités d'achat", a dit Enrico Vaccari, gérant chez Consultinvest.

Ericsson affiche l'une des plus fortes baisses du FTSEurofirst, cédant 1,5% après des informations du quotidien suédois Svenska Dagbladet selon lesquelles l'équipementier télécoms fait l'objet d'une enquête aux Etats-Unis pour corruption présumée liée à ses activités en Chine.

Les traditionnelles valeurs refuges, qui avaient bénéficié du regain d'aversion pour le risque lié à l'incertitude sur l'issue du référendum britannique, subissent des dégagements. Leur repli est toutefois limité, les inquiétudes sur les conséquences d'un éventuel Brexit n'étant pas totalement dissipées.

Le rendement des Bunds à dix ans, qui avait basculé en territoire négatif pour la première fois cette semaine, repasse en positif.

Sur le marché des changes, le franc suisse recule de 0,2% contre le dollar à 0,9628. Le yen, qui avait atteint jeudi un plus haut depuis août 2014 contre la devise américaine en réaction au statu quo de la Banque du Japon, marque le pas et se stabilise à 104,28 yens pour un dollar.

La livre sterling, très volatile et qui évolue au gré des sondages sur les intentions de vote au référendum, se reprend et progresse de 0,47% à 1,4268 dollar.

Le pétrole est en hausse après six séances d'affilée de baisse, les matières premières dans leur ensemble bénéficiant du recul de l'aversion au risque.

Le contrat juillet sur le Brent progresse de 53 cents, soit 1,17%, à 46,75 dollars le baril. Le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) avance de son côté de 53 cents, soit 1,15%, à 46,74 dollars le baril.

(Marc Joanny, édité par Wilfrid Exbrayat)

Copyright © 2016 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...